Najat Vallaud-Belkacem, candidate aux législatives à Villeurbanne : "C'est ici que je veux construire l'avenir de la gauche"

Najat Vallaud-Belkacem vise la 6e circonscription du Rhône aux élections législatives
Najat Vallaud-Belkacem vise la 6e circonscription du Rhône aux élections législatives (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Candidate aux élections Législatives dans la 6e circonscription du Rhône, qui englobe Villeurbanne, Najat Vallaud-Belkacem doit affronter la concurrence de 18 candidats, qui ciblent pour certains son opportunisme.

Sur le marché des Gratte-Ciel, à Villeurbanne, elle ne passe pas inaperçue. Qu’on l’appelle "Najat" ou "Mme la Ministre", l'ancienne adjointe au maire de Lyon, Najat Vallaud-Belkacem, a choisi depuis déjà plusieurs mois de se présenter dans cette 6e circonscription du Rhône.

"Je veux valoriser un modèle villeurbannais"

Le PS a investi l'ex-ministre de l'Éducation pour remplacer la député socialiste sortante, qui a décidé de ne pas se représenter. À 39 ans, soutenue par la majorité des élus de la ville, Najat Vallaud-Belkacem se dit heureuse de revenir sur le terrain. "C’est dans cet endroit que j’ai envie de construire l’avenir de cette ville, en la représentant bien à l’Assemblée Nationale, en valorisant un modèle villeurbannais," assure l'ex-ministre. "Et puis c'est ici que je veux construire l’avenir de la gauche."

Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne
Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne (Claude Cordier)

Face à elle, l’entrepreneur Bruno Bonnell, un proche du puissant voisin Gérard Collomb. "Je suis à Villeurbanne depuis plus de 50 ans," rappelle-t-il. Sa décision de se présenter dans cette circonscription est pourtant très récente. Il espère capitaliser sur la première place obtenue ici par Emmanuel Macron aux élections présidentielles.

On n'est pas là pour faire du "people", on est là pour se rapprocher des électeurs et leur montrer qui on est, et moi c’est la majorité présidentielle.Bruno BonnellA France Info

Au-delà de ce duel, La France Insoumise espère également être présente au second tour. Jean-Luc Mélenchon est arrivé en deuxième position avec 27 % des voix ici au premier tour des présidentielles. Le candidat de la France Insoumise Laurent Legendre se montre donc très confiant. "C’est bien notre objectif d’être au deuxième tour. On n’est pas du tout là pour faire une candidature de témoignage, on veut vraiment installer soit une majorité insoumise à l'Assemblée soit une opposition forte à Emmanuel Macron".

Bruno Bonnell, candidat aux législatives dans la 6e circonscription du Rhône
Bruno Bonnell, candidat aux législatives dans la 6e circonscription du Rhône (Claude Cordier)

La droite joue la carte de l'ancrage local

Dans ce débat, il reste peu d’espace pour la droite. Emmanuelle Haziza est pourtant élue au conseil municipal de Villeurbanne et investie par le Parti républicain. Elle avait recueilli 38 % des voix aux dernières élections législatives de 2012 et garde espoir entre "une ex-ministre qui s'est créée une légitimité en achetant un appartement il y a un an et un candidat macroniste qui n’est même pas inscrit sur les listes électorales à Villeurbanne et qui découvre la ville parce que son candidat a gagné aux élections présidentielles."

Enfin le Front national est représenté par Stéphane Poncet. Avec 13 % des voix au 1er tour, le FN a fait moins à cette présidentielle qu’en 2012.

>>> Retrouvez la liste des 14 autres candidats de la 6e circonscription du Rhône

Vous êtes à nouveau en ligne