L'ex-ministre Najat Vallaud-Belkacem dit vouloir "reprendre un rôle dans le débat public"

Najat Vallaud-Belkacem participe à un débat lors du festival Politikos, le 2 novembre 2018, à Rennes (Ille-et-Vilaine).
Najat Vallaud-Belkacem participe à un débat lors du festival Politikos, le 2 novembre 2018, à Rennes (Ille-et-Vilaine). (MATHIEU PATTIER/SIPA)

Après son départ de l'institut Ipsos, la socialiste se dit soucieuse de "redonner toute leur place aux arguments factuels et à la raison dans le débat d'idées".

Une revenante chez les socialistes. L'ancienne ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem a annoncé, vendredi 20 décembre, sa volonté de revenir dans la vie publique, après deux années passées à l'institut Ipsos. "Je souhaite aujourd'hui reprendre une place et un rôle dans le débat public", a-t-elle déclaré, soucieuse de "redonner toute leur place aux arguments factuels et à la raison dans le débat d'idées".

Après son départ du gouvernement et sa défaite aux législatives dans le Rhône en 2017, Najat Vallaud-Belkacem s'était mise en retrait de la vie politique. Cette "hyperactive" s'est beaucoup investie durant cette périod,e mêlant "le privé, l'édition, la réflexion intellectuelle et l'engagement dans des ONG", selon son mari, le député socialiste Boris Vallaud. Elle a rejoint, début 2018, l'institut de sondage Ipsos, où elle s'est consacrée aux études internationales.

Forte de cette expérience, l'ex-porte-parole du gouvernement de François Hollande entend notamment contribuer "à inventer une nouvelle forme de maîtrise de l'espace public et médiatique numérique, dominé par quelques grands acteurs privés et leurs technologies opaques".

Vous êtes à nouveau en ligne