Éducation : enquête sur la langue arabe à l'école

France 2

Après la polémique sur l'enseignement de la langue arabe à l'école et la mise en garde, par plusieurs élus des Républicains, contre le communautarisme, une équipe de France 2 s'est intéressée de près au sujet.

À l'école primaire, au collège ou à Polytechnique, plus de 55 000 élèves apprennent la langue arabe. La plupart sont issus de l'immigration. Un enseignement qui a récemment fait polémique, avec une question : peut-il, dans certains cas, être facteur de communautarisme ? L'école est terminée, mais pour quelques élèves, retour dans la classe pour une heure et demie de cours d'arabe facultatif. Un dispositif particulier conçu en 1977 pour permettre aux enfants d'immigrés de garder un lien avec le pays d'origine.

Des professeurs payés par le pays d'origine

Parmi ces 16 élèves, presque tous parlent un dialecte de l'arabe à la maison  et découvrent l'arabe littéraire en classe. "La langue que je parle à la maison, ce n'est pas la même", constate une enfant. Quarante ans après leur création, ces cours ont-ils toujours leur place à l'école ? Avec des enseignants recrutés et payés par le pays d'origine, comment s'assurer que les cours respectent les codes de l'école républicaine ? "Je sais bien que l'école française est laïque", précise Siham Darmouni, professeur d'arabe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne