Législatives : le Parti socialiste est-il mort ?

FRANCE 3

Au Parti socialiste, la gifle est violente. Najat Vallaud-Belkacem, Myriam El Khomri et Jean-Jacques Urvoas, trois anciens ministres de François Hollande, ont été éliminés au second tour des législatives hier, dimanche 18 juin. 

Après la lourde défaite de la gauche aux législatives, certains parlent de la mort du Parti socialiste. Il ne reste que 29 survivants à l'Assemblée nationale après le second tour des élections législatives d'hier, dimanche 18 juin. "Beaucoup de questions se posent : qui pour diriger le Parti socialiste ? Une direction collégiale ou une personnalité de la jeune génération ? Le problème, c'est que beaucoup ont été balayés par ces législatives à l'image de Najat Vallaud-Belkacem", explique Béatrice Gelot en direct du siège du Parti socialiste.

Une vraie force d'opposition à Emmanuel Macron ?

Autre question, quelle ligne politique pour un parti écartelé entre ses différents courants, notamment entre Benoît Hamon et Manuel Valls ? "Le groupe PS et apparentés à l'Assemblée nationale, qui va regrouper 46 députés, va-t-il être une vraie force d'opposition à Emmanuel Macron ? Les choses seront plus claires dans quelques jours avec le vote de confiance au moment du discours de politique générale du Premier ministre à l'Assemblée nationale le 4 juillet prochain", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne