Élections européennes : une défaite contenue pour le Parti socialiste

FRANCE 2

Le Parti socialiste sera bien représenté au Parlement européen. En obtenant un peu plus de 6% des votes, l'ancien parti présidentiel voit son poids diminuer dans l'assemblée. Mais le résultat est accueilli avec soulagement.

"Contrairement à ce qu'on raconte, la gauche n'est pas morte." C'est le message qu'a martelé, dimanche 26 mai, Raphaël Glucksmann, à l'annonce des résultats des élections européennes. La tête de liste de l'alliance Parti socialiste - Place publique a recueilli 6,2%, permettant d'obtenir 6 sièges au Parlement européen... soit moitié moins que lors du dernier scrutin.

La division de la gauche en cause

Si le spectre de ne pas rentrer dans l'assemblée s'est évacué, il n'en demeure pas moins que le PS n'est plus une force politique majeure. La faute à la division. "Ce qui est absurde, c'est de voir cette gauche qui est tellement éclatée qu'on donne le sentiment d'une défaite collective", analyse Olivier Faure, premier secrétaire du parti. Mais en plaçant un nouveau comme tête de liste, le PS tente de se réinventer. A Toulouse, Raphaël Glucksmann a séduit, obtenant 9% des voix. "Je pense que c'est vraiment quelqu'un de bien. Par contre, je pense que les personnes qui sont derrière lui, il faut arrêter", commente une sympathisante. Reste désormais au PS à trouver des alliances au sein du Parlement européen pour tenter de faire peser sa voix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne