DIRECT. Présidentielle : regardez le meeting de Benoît Hamon à Lille avec Martine Aubry

Benoît Hamon, en meeting à Lille, le 29 mars 2017.
Benoît Hamon, en meeting à Lille, le 29 mars 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le candidat socialiste à la présidentielle tient mercredi soir, avec Martine Aubry, un meeting à Lille (Nord).    

A la traîne dans les sondages, et lâché par Manuel Valls, le candidat du parti socialiste à l'élection présidentielleBenoît Hamon, espère reprendre la main, mercredi 29 mars, lors d’un meeting organisé à Lille (Nord), en présence de Martine Aubry. Vous pouvez suivre ce meeting en direct sur franceinfo.

Nouveau coup dur pour le candidat socialiste. Estimant qu'il ne fallait prendre "aucun risque" face au Front national, l'ancien Premier ministre Manuel Valls a annoncé mercredi matin, sur BFMTV-RMC, qu'il voterait pour Emmanuel Macron dès le premier tour de la présidentielle. Après le ralliement du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, vendredi 24 mars, c'est un nouveau soutien de poids qui rejoint le candidat du mouvement En Marche ! à l'élection présidentielle.  

Dans une spirale descendante.  En baisse dans les sondages, autour de 12%, Benoît Hamon avait anticipé la défection de Manuel Valls dès dimanche, en dénonçant à l'avance un "ralliement" en forme de tentative de "mise à mort"

23h54 : L'ancien Premier ministre a longuement hésité, mais il a fini par prendre position contre Benoît Hamon, pourtant vainqueur de la primaire de la gauche. Comment Manuel Valls a-t-il finalement choisi Emmanuel Macron ? Notre journaliste Benoît Zagdoun revient sur le cheminement du candidat éliminé à la primaire de la gauche.


23h43 : Une pétition de chrétiens en faveur d'Emmanuel Macron se prépare. La féministe catholique Anne Soupa est en train de recueillir des signatures pour une tribune de soutien au candidat d'En Marche ! visant aussi à montrer que "l'ensemble du vote catholique n'est pas derrière Sens commun", selon La Croix.

23h24 : "Je m'estime victime d'un abus de confiance, explique-t-elle à La Provence. Et je demande qu'on me rembourse mes deux euros." "L'ensemble des membres du PS se devait de soutenir le candidat élu. En particulier Manuel Valls, qui a signé une charte mentionnant qu'en cas de défaite, il soutiendrait le vainqueur. Cette clause n'a pas été respectée par monsieur Valls et ses acolytes", s'indigne la militante.

23h23 : De leur côté, certains militants du Parti socialiste ne décolèrent pas après le ralliement de Manuel Valls à Emmanuel Macron. Parmi eux, une militante de Marseille, Sylvie Lyons-Noguier, a décidé d'aller plus loin, en portant plainte contre le PS.

23h20 : Voici également la déclaration de Martine Aubry très applaudie lors de son entrée dans la salle du meeting avec Benoît Hamon. Martine Aubry s'est également attaqué à la candidature d'Emmanuel Macron. "On n'est pas socialiste par déclaration", a-t-elle dit dans un tonnerre d'applaudissements.


23h18 : Je "regrette profondément" le refus de Jean-Luc Mélenchon de se "rassembler derrière ma candidature" à l'élection présidentielle, a déclaré Benoît Hamon à Lille, quelques minutes plus tard. On résume tout dans cet article.

23h17 : Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se sont répondu par meetings interposés, ce soir. Voici l'essentiel de leurs propos en vidéo, au cas où vous les auriez ratés. "J'ai marché mon chemin, sans ne céder à rien, je ne vais pas commencer aujourd'hui !", a déclaré le candidat de la France insoumise au Havre, balayant ainsi la proposition d'alliance du candidat PS.





22h19 : @anonyme : François Fillon a reçu les Français d'outre-mer à Paris, il y a environ une heure. "Je souhaite favoriser le retour des fonctionnaires dans leurs départements d'origine, en donnant davantage de compétences aux CAP locales", a-t-il notamment déclaré. Demain soir, il sera en meeting à Quimper. A cette occasion, il a répondu à une interview au Télégramme, dans laquelle il insiste sur la gravité de la situation économique de la France. Une allusion reprise (malicieusement) en une du journal.

22h18 : Sinon, la droite n'est pas en campagne ce soir ? Il n'y en a que pour Hamon et Mélenchon!

21h45 : Jean-Luc Mélenchon vient lui aussi de terminer son meeting au Havre. Il a choisi de terminer son discours de manière plus poétique avant d'entonner lui aussi la Marseillaise.

21h40 : Puis Benoît Hamon a fait ce qu'il a appelé "le serment de Lille" : il a promis que Marine Le Pen ne serait pas élue présidente de la République, avant d'entonner la Marseillaise avec Martine Aubry et Cécile Duflot à ses côtés.




21h38 : "Je regrette ce que Jean-Luc Mélenchon a répondu ce soir."

Avant de conclure son meeting, Benoît Hamon a répondu à Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de la France insoumise a refusé au Havre l'appel à l'unité que le candidat socialiste lui avait lancé quelques heures plus tôt.

21h11 : Jean-Luc Mélenchon est toujours en meeting au Havre. Il a refusé l'appel à l'unité que le candidat socialiste, Benoît Hamon, a lancé quelques heures plus tôt. Il parle du candidat socialiste, mais également de François Fillon, selon un journaliste du JDD sur place.

21h01 : @ficelle : Parce que jusqu'au 9 avril inclus, les temps de parole et les temps d'antenne sont régis par les règles de l'équité pour les candidats déclarés ou présumés et leurs soutiens.

Pour apprécier le respect du principe d'équité, le CSA tient compte notamment de la représentativité du candidat, à savoir les résultats obtenus aux plus récentes élections, le nombre et les catégories d'élus qui soutiennent les candidats, les indications des sondages publiés conformément à la loi. Tout cela est expliqué sur le blog de "Votre Télé et vous" sur France 3 de Marie-Laure Augry.

21h01 : Pourquoi Nathalie Arthaud ne bénéficie-t-elle que d'environ 5 minutes d'entretien politique avec David Pujadas alors que Marine Le Pen est restée 30 minutes à l'antenne ?

20h55 : "Toutes les richesses qui sont créées le sont grâce aux petites mains."

C'est notamment ce qu'a déclaré Nathalie Arthaud lors de cette interview qui a duré environ six minutes.

20h54 : Pendant ce temps, Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière à l'élection présidentielle, était l'invitée de l'émission "L'Entretien politique" de France 2. Voici l'intégralité de l'émission.


(FRANCE 2)

20h51 : En sueur, Benoît Hamon poursuit son discours à Lille, alors que des participants crient "Hamon président". Il cible désormais le Front national, mais aussi François Fillon.

20h38 : Il s'agit d'une réponse du candidat de la France insoumise à l'appel à l'unité de Benoît Hamon, le candidat socialiste.

20h31 : En meeting au Havre, Jean-Luc Mélenchon déclare qu'il veut continuer son propre "chemin, sans ne céder à rien".

20h18 : "Chère Martine je t'ai soutenue hier. Tu me soutiens aujourd'hui. Je crois que c'est le plus beau lien, ça me fait chaud au cœur."

Benoît Hamon revient à sa manière sur le choix de Manuel Valls de soutenir Emmanuel Macron et hausse le ton.

20h09 : Dans une lettre adressée aux militants socialistes, le patron du PS, explique, lui, la position du parti. Pour Jean-Christophe Cambadélis, "ce n'est pas au Parti socialiste d'être comptable des manques individuels de certaines de ses personnalités".

20h07 : Mais pourquoi le PS ne sanctionne pas Manuel Valls après son soutien ? Corinne Narassiguin, porte-parole du PS, explique à franceinfo : "Ça créerait encore plus de désordre et d'affaiblissement. Et puis les exclusions, ce n'est pas le fait du prince. Ce n'est pas à Cambadélis de faire ça."

20h06 : Au tour de Benoît Hamon de prendre la parole au Palais des Sports à Lille. "J'avais anticipé bien des épreuves que je connais aujourd'hui. Je savais que la bataille que nous menons aujourd'hui serait difficile car elle heurte des privilèges", commence-t-il.




20h18 : @issoumise : Ce meeting-là ne sera pas diffusé en direct sur notre site, mais d'autres meetings l'ont été. C'était le cas de son discours place de la République à Paris le 18 mars. Un autre meeting, dimanche, a été diffusé sur la chaîne franceinfo. Nous essayons d'équilibrer entre tous les candidats :)

19h55 : C'est cool de diffuser le meeting de Hamon mais aura-t-on le droit à celui de JLM au Havre ?? Merci

19h49 : Pendant ce temps, Jean-Luc Mélenchon est en meeting au Havre (Seine-Maritime). Mais le candidat de la France insoumise n'a pas encore commencé à parler, selon le journaliste de Radio France sur place.

19h47 : "Si j'étais première secrétaire du Parti socialiste, je leur aurais dit depuis longtemps : 'On n'est pas socialiste par déclaration, mais parce qu'on défend des valeurs'. Etre socialiste, ce n'est pas soutenir en 2012 François Hollande, le candidat qui disait "J'aime les gens et pas l'argent", et, en 2017, le candidat qui aime l'argent et pas les gens."

19h45 : "Qui se rassemble s'assemble", répète Martine Aubry. "Quand on préfère garder le pouvoir plutôt que les valeurs, et bien voilà", ajoute-t-elle en référence à Manuel Valls qui soutient Emmanuel Macron.

19h41 : "Tu es le candidat du Parti socialiste. Ton succès à la primaire vient de loin. Tout le monde connaît tes qualités : le goût des autres. C'est tellement rare aujourd'hui."

Martine Aubry insiste sur la personnalité de Benoît Hamon, avec une phrase en forme de clin d'œil à l'actualité, après l'annonce de Manuel Valls.

Vous êtes à nouveau en ligne