Corinne Lepage : "Ralliement ne veut pas dire investiture"

FRANCE 3

Soutien d'Emmanuel Macron, l'ancienne ministre répond aux critiques de François Fillon et prévient les socialistes qui rejoignent le candidat d'En Marche.

Emmanuel Macron était à Talence, sur les terres d'Alain Juppé, jeudi 9 mars, où il a tenté d'attirer son électorat, ce qui lui a valu les attaques de François Fillon. "Les gens ne se précipitent pas pour se rassembler autour de François Fillon, a répondu Corinne Lepage, présidente du Rassemblement citoyen Cap21, ancienne ministre d'Alain Juppé et soutien du leader du mouvement "En Marche !". Emmanuel Macron n'est ni de droite ni de gauche, il cherche à rassembler les Français. Quand on voit le monde qui se presse à ses meetings, il voit qu'il y arrive."

Des socialistes rejoignent Emmanuel Macron

Plusieurs élus socialistes, qui ne se reconnaissent pas dans le projet porté par Benoît Hamon, devraient annoncer leur ralliement à Emmanuel Macron. Une bonne nouvelle pour Corinne Lepage, qui assure que ces nouveaux soutiens ne changeront pas le projet du candidat : "Cela ne veut pas dire qu'on modifie son programme pour autant, ça ne veut pas dire qu'il va modifier son équipe de campagne. Et comme nous le rappelons régulièrement, ralliement ne veut pas dire investiture."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne