VIDEO. Cambadélis: le PS "peut infléchir" la politique du gouvernement

FRANCETV INFO

Au moment de cloturer le congrès du PS à Poitiers, le Premeir secrétaire a salué l'action du gouvernement, tout en assurant que le parti allait inciter l'exécutif à effectuer des modifications de sa politique.

Il est possible d'"infléchir" certains aspects de la politique économique, a estimé dimanche 7 juin au congrès du PS, à Poitiers, Jean-Christophe Cambadélis en souhaitant un "débat amical" avec le gouvernement, en prévision des discussions budgétaires de l'automne. "D'abord, il faut poursuivre les réformes de fond. Ce n'est pas le moment de renverser la vapeur, ni celui de changer de conducteur", a lancé tout d'abord le responsable socialiste, interpellant Manuel Valls, présent dans la salle au premier rang: "Maintenant, il te faut finir le job!"

Il faut prendre "en compte la nouvelle donne"

Mais, a-t-il aussitôt ajouté, "aujourd'hui, on peut infléchir grâce à des réformes courageuses", alors qu'"il y a un indéniable frémissement économique qui s'amorce", cependant qu'"hier, l'urgence écrasait tout".

Comment ? En "prenant en compte la nouvelle donne, que ce soit sur le CICE mieux ciblé, le pacte de responsabilité mieux adapté, ou la réforme fiscale mieux affirmée. Le Parti socialiste a défini en ce domaine ses positions", a poursuivi le premier secrétaire. Trois points que les représentants de plusieurs sensibilités ont souligné pendant le congrès. "Nous engageons le débat amical avec le gouvernement car nous souhaitons voir ces réflexions présentes dans le débat budgétaire de l'automne", a-t-il conclu.

Vous êtes à nouveau en ligne