Congrès du PS : fragilisés, les frondeurs restent en embuscade

FRANCE 2

Martine Aubry a finalement signé la motion Cambadélis en vue du congrès du PS au mois de juin prochain. Reste à découvrir quel sera le poids des frondeurs auprès des militants. 

Une mise en scène parfaitement orchestrée. Martine Aubry s'affiche tout sourire aux côtés de Jean-Christophe Cambadélis.
Après avoir beaucoup critiqué la politique économique du gouvernement, la maire de Lille a rejoint la motion du premier secrétaire du Parti socialiste, au grand soulagement de Manuel Valls. "Le rassemblement de la gauche est indispensable", a assuré le Premier ministre samedi 11 avril.

Montrer leur force

Mais les frondeurs sont toujours en embuscade. A la gauche du parti, ils sont bien décidés à montrer leur force, même si la décision de Martine Aubry les fragilise.
Parmi eux, quelques ministres démissionnaires du premier gouvernement Valls qui dénoncent une gauche qui utiliserait les codes de la droite. "Ce n'est pas en singeant le camp d'en face qu'on arrivera à reconquérir notre électorat", assure Benoît Hamon.
Ce samedi 11 avril était l'occasion pour chaque courant de se compter, et donc de préparer le congrès. La grand-messe du PS se tiendra début juin à Poitiers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne