Congrès du PS à Poitiers: quatre motions en lice

Le logo du PS, le 5 octobre 2013, à Paris.
Le logo du PS, le 5 octobre 2013, à Paris. ( MAXPPP)

Le Conseil national, sorte de "parlement" du parti, a entériné samedi 11 avril quatre motions concurrentes sur lesquelles les militants PS auront à se prononcer le 21 mai.

La campagne du congrès de Poitiers, début juin, est lancée chez les socialistes. Le Conseil national, sorte de "parlement" du parti, a entériné samedi 11 avril quatre motions concurrentes sur lesquelles les militants PS auront à se prononcer le 21 mai.

L'enjeu du congrès de Poitiers est fort pour le PS, qui vient de subir, avec les départementales, une quatrième défaite électorale en un an et qui entend se préparer pour les régionales de décembre et la présidentielle de 2017. Le gouvernement espère que ce rendez-vous sera apaisé, loin des déchirements qu'ont pu connaître certains congrès socialistes, et que la motion portée par Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS et qui a les faveurs de l'exécutif, obtiendra la majorité la plus large possible.

Motions A, B, C et D

Cette dernière, la "motion A", est intitulée "Le renouveau socialiste". Jean-Christophe Cambadélis ambitionne de réunir la majorité des sensibilités socialistes. Martine Aubry, la très influente maire de Lille, a annoncé vendredi soir qu'elle soutenait cette motion. Elle n'a donc pas choisi la "motion B", "A gauche pour gagner", dont le premier signataire est le député Christian Paul. Cette dernière réunit les deux courants de l'aile gauche du PS, ainsi que les "frondeurs" socialistes de Vive la gauche.

La "motion C", "Osons un nouveau pacte citoyen et républicain", a pour première signataire Florence Augier, secrétaire nationale du PS. La "motion D", enfin, "La Fabrique", a pour première signataire la députée des Hautes-Alpes, Karine Berger.

Les militants socialistes à jour de cotisation voteront sur ces différents textes le 21 mai. Les premiers signataires des deux motions arrivées en tête seront ensuite en lice le 28 mai, date à laquelle les militants les départageront pour le poste de premier secrétaire du PS. 

Vous êtes à nouveau en ligne