Assemblée : "L'amateurisme n'est pas grave", estime le socialiste Boris Vallaud

France 3

Boris Vallaud, député Nouvelle Gauche des Landes, est l'invité politique du Grand Soir 3 ce mercredi 26 juillet.

La loi de moralisation de la vie publique a "tout pour nous rassembler", estime Boris Vallaud, député Nouvelle Gauche, dans le Grand Soir 3 ce mercredi. "Se retrouver autour de l'essentiel pour restaurer la confiance dans l'action publique est une belle ambition".

"Qu'il y ait de l'amateurisme, je ne trouve pas que ce soit grave. C'est un des stigmates du renouvellement de l'Assemblée", affirme l'élu des Landes marié à l'ancienne ministre de l'Éducation.

"Méthode expéditive"

Boris Vallaud regrette davantage le fait que la "majorité ne laisse pas beaucoup de place au débat. La méthode est expéditive. Elle escamote le travail parlementaire. C'est une frustration".

La place de son groupe socialiste dans l'opposition se situe "dans la construction à chaque fois que c'est nécessaire et qu'on fait avancer le progrès", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne