Projet de loi sur la sécurité globale : un article 24 décrié

FRANCE 2

L’article 24 du projet de loi de sécurité globale, actuellement débattu à l’Assemblée nationale, est celui qui focalise le plus l’attention. Son objectif affiché est de protéger les forces de l’ordre, en limitant les droits de la presse.

Depuis l’Assemblée nationale, le journaliste de France Télévisions Jean-Baptiste Marteau fait le point sur les derniers rebondissements du projet de loi de sécurité globale, dont l’article 24 a causé de nombreux débats. "L’article 24 sera adopté au vendredi 20 novembre, mais cela sera réellement dans la douleur, après une très longue semaine de controverse", indique le journaliste. "Le gouvernement aura tenté de donner des gages à sa majorité, à toutes les oppositions aussi."

Un texte qui fait débat même au sein de la majorité

"D’abord, les discussions ont été avancées à 15 heures pour éviter une discussion en catimini la nuit prochaine ou encore en déposant un amendement pour garantir la liberté de la presse", détaille Jean-Baptiste Marteau. Malgré cela, les critiques sont restées très fortes, y compris au sein de la majorité, où beaucoup soulignent que l’interprétation de l’article 24, qui encadre la diffusion d’images de policiers en intervention, pourrait restreindre fortement la liberté de la presse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne