Privatisation de la FDJ : un gain de 2 milliards d'euros pour l'État

france 3

L'Etat va récolter plus de 2 milliards d'euros avec l'entrée en bourse, jeudi 21 novembre, de la Française des jeux. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé que le prix de l'action était fixé à 19,90 euros.

Pour l'État, la privatisation de la Française des jeux est synonyme de jackpot. Un jackpot à 2 milliards d'euros. Le cours de l'action FDJ a été fixé par le ministre de l'Économie Bruno Le Maire mercredi 20 novembre à 19,90 euros. Le maximum envisagé par le gouvernement. "Ce prix correspond évidemment au haut de la fourchette retenue le 6 novembre dernier (...) C'est le résultat de la demande très importante dont cette opération a fait l'objet", a déclaré le ministre. En effet, 500 000 souscripteurs se sont bousculés au portillon.

11 milliards d'euros d'actions FDJ

Au total, investisseurs et particuliers ont réclamé pour 11 milliards d'euros d'actions FDJ. Mais tout le monde ne sera toutefois pas satisfait. L'État, lui, empoche 2 milliards d'euros. "Il faut espérer qu'il en fasse bon usage et que cela permette de financer des projets innovants pour la France", explique Philippe Crevel, président du Cercle de l'Épargne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne