Primaire de la droite : les soutiens de Nicolas Sarkozy "un peu fébriles"

FRANCE 3

En direct du 7e arrondissement de Paris, Patricia Issa-de Grandi fait le point sur l'ambiance dans le QG de Nicolas Sarkozy.

La mobilisation des électeurs est très forte pour le premier tour de la primaire de la droite et du centre. Comment cette participation est-elle vécue au QG de Nicolas Sarkozy ? "Les militants sont nombreux au QG. Ils sont un petit peu fébriles puisque la forte mobilisation les inquiète", explique Patricia Issa-de Grandi, en direct du QG de Nicolas Sarkozy dans le 7e arrondissement de Paris. Ils craignent qu'elle ne favorise Alain Juppé. 

Battu en 2012

"Ce soir, Nicolas Sarkozy joue gros, il a la pression. En 2012, il avait été battu [à la présidence de l'UMP] alors qu'il était président sortant et si ce soir, il n'est pas au second tour, ce serait un camouflet terrible puisque ce serait son propre camp qui le sortirait. Un scénario catastrophe que ses soutiens n'envisagent pas pour l'instant", complète la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne