Prêt de 3 millions à l'UMP, une pratique légale mais qui choque

(Pierre Morel à L'huissier a déjà porté plainte avec une dizaine d'élus dans l'affaire Bygmalion © maxppp)

L'UMP a pioché dans la dotation versée par l'assemblée aux groupes pour leur permettre de payer leurs collaborateurs et de travailler. La pratique choque y compris au sein de l'UMP.

Le prêt de trois millions d'euros accordé à l'UMP par son groupe parlementaire n'avait rien d'illégal et a permis de renflouer les caisses "exsangues" du parti après la défaite à l'élection présidentielle de 2012. C'est ce qu'a déclaré ce dimanche son secrétaire général Luc Chatel. L'UMP a pioché dans la dotation versée par l'assemblée aux groupes pour leur permettre de payer leurs collaborateurs et de travailler. La pratique qui choque le député UMP de Lozère, Pierre Morel à L'huissier qui a par ailleurs déjà porté plainte aux côtés d'une dizaine d'élus dans l'affaire Bygmalion. Il est scandalisé par ces nouvelles révélations :

"Je suis très en colère" (Pierre Morel à l'Huissier)
--'--
--'--

Pierre Morel à L'huissier promet une réunion de groupe "brutale", ce mardi matin à l'Assemblée, et une séance d'explication de texte houleuse en perspective pour le patron des députés UMP Christian Jacob. Cette dotation, dont s'est servi le président du groupe parlementaire pour renflouer les caisses du parti, n'a normalement pas vocation à ce type de prêt. Elle sert essentiellement à payer les collaborateurs des groupes : secrétaires, chargés de communication.

L'Assemblée n'exerce aucun contrôle sur cette dotation

A l’UMP, ils sont une quarantaine à faire fonctionner le groupe. Il faut aussi financer le matériel informatique et les publications si le groupe édite une revue. Tout cela est prévu par cette dotation de l’assemblée nationale.

En 2013, les groupes ont reçu plus de 10 millions d’euros dont  3 millions sont allés à UMP et 4 millions au PS. L’assemblée n’exerce aucun contrôle sur l’utilisation de cet argent. A deux nuances près, les crédits pour la formation audio visuelle et le matériel informatique sont payés sur facture par l'Assemblée nationale et pour ces deux budgets, il y a un plafond de dépenses.

Le règlement va changer

Claude Bartolone annonce que le règlement de l’Assemblée va être modifié. Mercredi prochain, Le président de l'Assemblée nationale va réunir les présidents de groupes et leur demander de réfléchir à des solutions sur ce sujet du contrôle de la dotation. Les nouvelles règles seront applicables dès le prochain budget. En 2015 il y aura donc un contrôle sur ces 10 millions d’euros versés aux groupes à l’Assemblée nationale.

 

Vous êtes à nouveau en ligne