Près de deux Français sur trois ont une mauvaise opinion de Jean-Marc Ayrault

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le 11 juin 2013 à l\'Assemblée nationale à Paris.
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le 11 juin 2013 à l'Assemblée nationale à Paris. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le Premier ministre est l'un des plus impopulaires de ces dernières décennies, selon un sondage BVA pour "Le Parisien".

62% des Français, soit près de deux sur trois, ont une mauvaise opinion de Jean-Marc Ayrault, selon un sondage BVA pour Le Parisien du dimanche 16 juin. Ce résultat fait de lui un des Premiers ministres les plus impopulaires de ces dernières décennies. 22% des Français interrogés pour cette enquête ont une opinion "très mauvaise", 40% une opinion "plutôt mauvaise". 36% seulement des sondés ont une "bonne" opinion du Premier ministre, 4% une "très bonne" opinion et 32% une opinion "plutôt bonne".

Parmi 13 personnalités ayant été en fonction à Matignon ces trente dernières années, l'ancien député-maire de Nantes est le 2e le plus impopulaire. Seule Edith Cresson, Premier ministre lors du second septennat de François Mitterrand, en 1991 et en 1992, recueille encore moins de bonnes opinions (29% contre 64% de mauvaises).

Toutefois, aucune personnalité politique ne se dégage pour soutenir une éventuelle alternative à Matignon. Parmi les cinq noms proposés comme "Premiers ministrables", de droite ou de gauche, susceptibles de faire mieux que Jean-Marc Ayrault, aucun ne recueille une majorité de soutiens. L'ancien Premier ministre et député UMP François Fillon est le mieux noté, mais seuls 43% des sondés pensent qu'il ferait "plutôt mieux" que l'actuel Premier ministre à sa place. 31% pensent qu'il ferait "moins bien". Viennent ensuite Manuel Valls, qui ferait "plutôt mieux", selon 37% des Français sondés, François Bayrou, Martine Aubry et enfin le président de l'UMP, Jean-François Copé.

 

Enquête réalisée les 12 et 13 juin auprès d'un échantillon de 1 050 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Les sondés, recrutés par téléphone, ont été interrogés par internet.

Vous êtes à nouveau en ligne