Pourquoi le 15 avril sera le point d'orgue - en plein air - de la campagne du premier tour

Pour les socialistes, l\'idée de rassemblements en plein air a été inaugurée à Valence (Drôme) le 13 mars
Pour les socialistes, l'idée de rassemblements en plein air a été inaugurée à Valence (Drôme) le 13 mars (FRED DUFOUR / AFP)

L’équipe de Nicolas Sarkozy doit organiser une réunion publique le 15 avril, a-t-on appris jeudi 5 avril. La semaine dernière, l’entourage de François Hollande avait annoncé la tenue d’un meeting le même jour, près du Château de Vincennes à Paris.

L'équipe de Nicolas Sarkozy doit organiser une réunion publique le 15 avril, a-t-on appris jeudi 5 avril. La semaine dernière, l'entourage de François Hollande avait annoncé la tenue d'un meeting le même jour, près du Château de Vincennes à Paris.

Ce sera le point d'orgue de la campagne. Le président sortant Nicolas Sarkozy et le candidat socialiste François Hollande ont prévu chacun d'organiser un rassemblement public le 15 avril prochain autour de Paris.

Ces deux évènements doivent apparaître comme des démonstrations de force, une semaine avant le premier tour du scrutin.

L'équipe de campagne de Nicolas Sarkozy veut ainsi mettre en place une grande réunion publique autour du président-sortant le 15 avril, a-t-on appris jeudi de source UMP.

Il s'agit pour ce dernier de ne pas laisser l'avantage à son principal adversaire socialiste et de lui donner la réplique.

Interrogé sur le sujet jeudi, Nicolas Sarkozy a confirmé qu'il tiendrait un meeting en plein air ce jour-là, à Paris, place de la Concorde. Le candidat de l'UMP y avait fêté sa victoire le 6 mai 2007.

Il a expliqué qu'il a choisi cette date par hasard. "Sur le 15 avril, vous allez me trouver pas gentil, mais je n'avais pas observé que M. Hollande avait organisé un rassemblement, a-t-il dit. Je ne pouvais pas rayer le 15 avril parce que ce jour-là M. Hollande serait ailleurs."

Mettre du festif dans la campagne

La semaine dernière, l'entourage du maire PS de la capitale Bertrand Delanoë avait annoncé la tenue d'un grand meeting "populaire et festif" en plein air à côté de l'esplanade du Château Vincennes à Paris.

Car François Hollande veut faire de ce rendez-vous le point d'orgue de sa campagne, le point final étant prévu le 17 avril pour un meeting à Lille avec Martine Aubry.

Pour les socialistes, l'idée de rassemblements en plein air a été inaugurée à Valence (Drôme) le 13 mars.

Une réunion en plein air a l'avantage de revenir moins cher que la location d'une grande salle et de permettre à une population éloignée du militantisme d'y assister.

Problèmes logistiques

Dans l'entre-deux tours, Nicolas Sarkozy doit se rendre au Bourget (Seine-Saint-Denis) "pour montrer qu'on peut faire mieux que Hollande", a indiqué cette même source UMP.

C'est dans cette commune de banlieue parisienne que le candidat PS à l'Elysée avait tenu le 22 janvier son premier grand meeting de campagne.

Les deux manifestations risquent de provoquer des difficultés logistiques, rappelle Le Monde. Ce jour-là, le traditionnel marathon de Paris doit commencer du bas des Champs-Elysées pour effectuer une boucle de 42 kilomètres autour de la Seine.

Le parcours les mène, rive droite, jusqu'à Vincennes, à proximité du Château, avant un demi-tour pour regagner, via la rive gauche cette fois et le bois de Boulogne, la porte Dauphine.

Vous êtes à nouveau en ligne