Pour la secrétaire nationale des verts, les Français en ont "ras-de-bol du concours de beauté" au Parti socialiste

Cécile Duflot le 13 novembre 2010
Cécile Duflot le 13 novembre 2010 (AFP - PHILIPPE DESMAZES)

"Ils ont envie de savoir ce qu'on propose", a dit Cécile Duflot.Interrogée sur le trio DSK-Aubry-Royal, la leader écologiste a assuré ne pas avoir "de préférence". "Tous les épisodes qu'on vit aujourd'hui, dans quelques mois cela apparaîtra comme totalement inexistant, c'est des péripéties", a-t-elle ajouté.

"Ils ont envie de savoir ce qu'on propose", a dit Cécile Duflot.

Interrogée sur le trio DSK-Aubry-Royal, la leader écologiste a assuré ne pas avoir "de préférence". "Tous les épisodes qu'on vit aujourd'hui, dans quelques mois cela apparaîtra comme totalement inexistant, c'est des péripéties", a-t-elle ajouté.

Quant à la candidature écologiste pour 2012, la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a réaffirmé son soutien à l'ex-magistrate Eva Joly. "C'est pas parce qu'elle est ma copine, mais oui c'est une bonne candidate!", a-t-elle affirmé, répétant au passage qu'elle-même ne comptait pas être candidate. "C'est pas à l'ordre du jour, c'est 'non', si vous voulez oui ou non".

Vous êtes à nouveau en ligne