Pour Cécile Duflot, l'encadrement des loyers sera "au coeur des priorités

Cécile Duflot arrive au ministère français de l\'Agriculture, à Paris, le 17 mai 2012.
Cécile Duflot arrive au ministère français de l'Agriculture, à Paris, le 17 mai 2012. (AFP - Jean-François Monier)

La nouvelle ministre du logement, Cécile Duflot, a affirmé, jeudi 17 mai, que "l'engagement d'encadrement des loyers, formulé pendant la campagne par le président de la République, est particulièrement important et sera au cœur de nos priorités".

La nouvelle ministre du logement, Cécile Duflot, a affirmé, jeudi 17 mai, que "l'engagement d'encadrement des loyers, formulé pendant la campagne par le président de la République, est particulièrement important et sera au cœur de nos priorités".

"L'immense pénurie de logements, la dégradation du bâti, l'endettement de long terme pour acheter un logement, le poids écrasant des loyers dans le budget des ménages représentent une angoisse majeure pour des millions de nos concitoyens", a déclaré jeudi 17 mai la nouvelle ministre du Logement Cécile Duflot (EELV) lors de la passation de pouvoirs avec son prédécesseur Benoist Apparu.

La "patronne" d'Europe Ecologie-les Verts a affirmé que "l'engagement d'encadrement des loyers, formulé pendant la campagne par le président de la République, est particulièrement important et sera au coeur de nos priorités".

Encadrement des loyers dans les régions sous pression

L'encadrement des loyers, tel que prôné par François Hollande pendant la campagne, concerne uniquement les premières locations ou le renouvellement du contrat de location (tous les 3 ou 6 ans) des logements privés pour certaines régions (la grande majorité de l'Ile-de-France, une partie de PACA et de Rhône-Alpes, la côte basque).

Le loyer des locataires ne pourra pas dépasser le niveau moyen constaté dans le voisinage pour des logements comparables.

Il ne devrait pas s'appliquer aux logements sociaux, secteur où c'est le ministre du logement qui, chaque année, par recommandation ou par décret, indique un maximum de hausse que peuvent pratiquer les organismes HLM.

L'égalité territoriale "au coeur des priorités"

Egalement ministre de l'égalité des territoires, qui devrait concerner l'aménagement du territoire, la politique de la ville et le Grand Paris, Mme Duflot a rappelé que François Hollande "a placé cette question de l'égalité territoriale au coeur de ses priorités".

Dix-sept de ses soixante engagements concernent directement cette préoccupation. Personne ne peut ignorer les fractures qui menacent notre cohésion, les ruptures de droits qui abîment notre république, et les scandaleuses inégalités qui grèvent notre avenir", a ajouté Mme Duflot, souriante et portant une tenue décontractée, jeans et chemisier blanc.

La fondation Abbé-Pierre avait décrété la "mobilisation générale pour le logement" pendant la campagne. Quatre candidats, dont François Hollande, avaient pris des engagements pour tenter de résoudre le mal-logement.

Vous êtes à nouveau en ligne