Politique : des prises de parole de plus en plus vulgaires

FRANCE 3

Les hommes et les femmes politiques français se lâchent de plus en plus et n'ont plus aucune gêne à utiliser des mots vulgaires.

Les politiques français ne se gênent plus pour employer un registre vulgaire dans leurs prises de parole. Jusque dans les années 90, les hommes politiques ne s'autorisaient aucun dérapage verbal. Aujourd'hui, les choses ont bien changé. Les hommes et femmes politiques se lâchent et sont donc passés de la langue de bois aux gros mots. De quoi faire grincer quelques dents.

Banalisation de la parole politique

L'interdiction d'employer un registre vulgaire est encore cultivé dans les couloirs de l'École normale supérieure où les bustes des grands orateurs veillent au respect de la langue française. Anne-Marie Paillet y enseigne la linguistique, et pour elle, la vulgarité des hommes et des femmes politiques est d'abord une marque de faiblesse. "Pour parler vrai et fort maintenant, on a recours à la vulgarité alors qu'auparavant, dans l'ancienne rhétorique, on avait recours à des éléments de la grandeur qu'on appelait la rudesse et la véhémence et on a perdu cette efficacité de la rhétorique politique". De plus en plus sollicitée par les médias et les réseaux sociaux, la classe politique voit sa parole banaliser d'où certaines sorties sans retenue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne