Objets préhistoriques, montres, découverts... Huit infos étonnantes sur les déclarations de patrimoine des candidats à la présidentielle

Une déclaration de patrimoine délivrée par la HATVP, à Paris, le 24 juillet 2014.
Une déclaration de patrimoine délivrée par la HATVP, à Paris, le 24 juillet 2014. (BERTRAND GUAY / AFP)

Biens immobiliers, comptes bancaires, voitures... Ces déclarations, publiées mercredi, détaillent le patrimoine de chacun des prétendants à l'Elysée au 1er janvier 2017.

Une dizaine de pages à chaque fois, remplies à la main par les candidats. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a publié, mercredi 22 mars, les déclarations de patrimoine des onze prétendants à l'Elysée

Cette publication est inédite. Jusque-là, seule la déclaration du vainqueur était publiée au Journal officiel. Pour autant, à la différence des autres déclarations publiées par la Haute Autorité (celles des ministres ou des parlementaires), "les déclarations de patrimoine des candidats à l’élection présidentielle n’ont fait l’objet d’aucun contrôle. (...) Elles sont publiées telles qu’elles ont été transmises par le Conseil constitutionnel", précise la HATVP sur son site internet. En clair, les électeurs doivent se contenter de déclarations certifiées sur l'honneur.

La déclaration de Nathalie Arthaud
La déclaration de François Asselineau
La déclaration de Jacques Cheminade
La déclaration de Nicolas Dupont-Aignan
La déclaration de François Fillon
La déclaration de Benoît Hamon
La déclaration de Jean Lassalle
La déclaration de Marine Le Pen
La déclaration d'Emmanuel Macron
La déclaration de Jean-Luc Mélenchon
La déclaration de Philippe Poutou

Biens immobiliers, voitures, œuvres d'art, comptes bancaires... Franceinfo a répéré huit éléments marquants de ces documents.

Celui qui a le plus gros patrimoine immobilier

Il s'agit de Nicolas Dupont-Aignan. Le candidat de Debout la France possède cinq appartements et une boutique à Paris, de différentes tailles, valant de 135 000 euros à 1 300 000 euros. Il détient aussi une maison dans l'Essonne, d'une valeur de 255 000 euros. Soit un total de 2 329 000 euros.

Arrive ensuite François Asselineau. Le patron de l'UPR détient un appartement (975 000 euros), une résidence secondaire (75 000 euros), un parking (15 000 euros), et deux appartements en Polynésie française (de 159 000 et 117 000 euros). 

Jean-Luc Mélenchon se place en troisième position. Il possède un appartement de 110 m2 à Paris, d'une valeur de 837 000 euros, ainsi qu'une maison secondaire dans le Loiret, près de Montargis, d'une superficie de 150 m2 et d'une valeur de 190 000 euros.

François Fillon arrive en quatrième position : il possède son désormais célèbre manoir de Beaucé dans la Sarthe (750 000 euros), une autre maison de 210 m2 dans le même département (41 300 euros), mais également une demeure de 150 m2 dans les Pyrénées-Atlantiques (134 000 euros).

Ceux qui ont des comptes à découvert

Nicolas Dupont-Aignan a un solde négatif sur deux de ses six comptes bancaires (- 3 400 euros au total). Il y a aussi Jean Lassalle (- 7 200 euros à la Banque populaire) et Emmanuel Macron (- 4 590 euros au Crédit mutuel). Evidemment, tous possèdent d'autres comptes bien mieux garnis.

A ce propos, Emmanuel Macron possède toujours un compte-titres et un Plan d'épargne en actions (PEA) chez Rothschild, où il a travaillé comme banquier de 2008 à 2012. Y figurent près de 10 000 euros au total.

Capture d\'écran de la déclaration d\'Emmanuel Macron.
Capture d'écran de la déclaration d'Emmanuel Macron. (CAPTURE D'ECRAN / FRANCEINFO)

Celui qui a fait sa déclaration en francs

L'initiative peut sembler farfelue, mais quoi de plus normal finalement pour un partisan de la sortie de la zone euro. François Asselineau s'est ainsi attaché à faire une partie de sa déclaration en francs. C'est le seul candidat qui n'a pas fait la conversion.

Capture d\'écran de la déclaration de François Asselineau.
Capture d'écran de la déclaration de François Asselineau. (CAPTURE D'ECRAN / FRANCE INFO)

Celui qui a le plus de cases "rien à déclarer"

Il s'agit du candidat du Nouveau Parti anticapitaliste, Philippe Poutou. Pas de biens immobiliers, pas d'assurance-vie, ni de biens supérieurs à 10 000 euros... Franceinfo a compté 11 critères vides sur sa déclaration.

Celle qui a souscrit à des prêts pour financer sa campagne

Marine Le Pen a souscrit à deux prêts. Le premier d'une valeur de 2 millions d'euros, le second de 4 millions. Six millions d'euros au total qu'elle doit rembourser d'ici à l'an prochain.

Capture d\'écran de la déclaration de Marine Le Pen.
Capture d'écran de la déclaration de Marine Le Pen. (CAPTURE D'ECRAN / FRANCEINFO)

Ceux qui ne roulent pas avec une voiture française

Il y en a deux. François Fillon détient une Toyota Land Cruiser et Jean Lassalle possède une Fiat. Pour l'anecdote, Philippe Poutou fait des infidélités à Ford, son employeur près de Bordeaux. Il roule en Peugeot 3008, d'une valeur actuelle de 9 000 euros (il l'avait payée 20 000 euros en 2012). Et c'est Jean Lassalle qui possède le véhicule le plus coté : une Citroën C6 d'une valeur actuelle de 25 000 euros.

Ceux qui n’ont pas de voiture

Cinq candidats ne prennent jamais le volant, tout du moins pas celui de leur véhicule puisqu'ils affirment ne pas en posséder. Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jacques Cheminade et Jean-Luc Mélenchon se font donc, a priori, conduire. 

Celui qui a les montres les plus chères

François Fillon a déclaré deux montres. La première d'une valeur de 15 000 euros, la seconde d'une valeur de 12 000 euros. Le candidat de la droite prend soin de préciser qu'il s'agit d'une "estimation personnelle".

Jacques Cheminade, lui, déclare posséder pour 18 000 euros d'objets préhistoriques et précolombiens.