Philippe Martin, nouveau ministre, précurseur de l'écologie au PS

(Maxppp)

Le député PS du Gers a été nommé ministre de l'Ecologie mardi, pour remplacer Delphine Batho, limogée après avoir critiqué le budget 2014. A 59 ans, Philippe Martin est plutôt bien accueilli par les écologistes, il est connu notamment pour sa fervente lutte contre les OGM.

Un croisé anti-OGM à la tête du ministère de l'Ecologie. Philippe Martin, 59 ans, part avec un a priori positif pour les défenseurs de l'environnement. Le député PS du Gers a été nommé mardi pour remplacer Delphine Batho, démise de ses fonctions après avoir critiqué le budget 2014 du gouvernement, et notamment celui de son ministère en baisse de 7%.

Philippe Martin a commencé sa carrière dans la préfectorale, comme secrétaire général de mairie. Après être passé par des cabinets ministériels, il a repris le fil de sa carrière comme préfet du Gers (1992-94) puis des Landes (1994-95). Il devient ensuite président du Conseil général du Gers, poste qu'il occupe toujours depuis 1998.

Proche de Laurent Fabius, il passe pour l'un des responsables qui ont le plus propagé les thèses écologistes au sein du PS. Lors de la dernière présidentielle, il était secrétaire national adjoint à l'Environnement au sein du Parti socialiste.

Anti-OGM, pro-énergies renouvelables

Mais au-delà de ce cursus classique, il est aussi un fervent défenseur de l'agriculture raisonnée et un farouche opposant aux OGM. Membre de la mission parlementaire sur les enjeux des essais et de l'utilisation des OGM (2004-2005), il avait même lancé un référendum sur les cultures OGM en plein champ au début des années 2000.

Le développement des énergies renouvelables et l'installation de fermes solaires font aussi partie de ses chevaux de bataille. De nombreux bons points pour les écologistes, même si l'inconnue reste sa marge de manoeuvre sur tous ces dossiers.

Vous êtes à nouveau en ligne