CGT : Philippe Martinez n'a pas renoncé à la lutte des classes

FRANCE 2

On le compare à Super Mario pour sa moustache qui lui donne un air trop sérieux. Philippe Martinez, qui s'est éloigné du parti communiste sous Robert Hue, continue sa lutte des classes. 

Quel est le point commun entre Super Mario, le général Tapioca présent dans la bande dessinée Tintin, et Philippe Martinez ? Une moustache, pour camper un personnage plus dur. "Certains me collent l'image du moustachu méchant, qui ne rigole jamais, ça fait partie des critiques qu'il faut accepter", témoigne le secrétaire général de la CGT. Dans la tête de Philippe Martinez, il y aussi des caravanes : c'est son arme de reconquête. Il en a fait des antennes CGT pour toucher des salariés là où le syndicat a disparu.

Lutte contre Franco en Espagne

Enfin, dans la tête de Philippe Martinez il y a la carte du parti communiste. C'est un héritage. Sa famille a lutté en Espagne contre Franco sous les couleurs de ce parti. Lui-même y milite pendant 20 ans avant de couper les ponts en 2002, déçu par la ligne trop réformiste de Robert Hue. Premier leader de la CGT sans carte du parti, Philippe Martinez n'a pas renoncé à la lutte des classes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne