Parmi les 31 mesures de Nicolas Dupont-Aignan, l'abrogation d'Hadopi et la réquisition de Total

Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan (F2)

Premier grand meeting de campagne dimanche à Paris pour Nicolas Dupont-Aignan. Il rendra publiques ses "31 propositions pour une France libre", dont l'une, la 27e, propose d'abroger "Hadopi" et d'assurer la "neutralité du Net".

Premier grand meeting de campagne dimanche à Paris pour Nicolas Dupont-Aignan. Il rendra publiques ses "31 propositions pour une France libre", dont l'une, la 27e, propose d'abroger "Hadopi" et d'assurer la "neutralité du Net".

Demandez le programme ! Le candidat souverainiste à l'Elysée tient dimanche 22 janvier son premier meeting au théâtre du Gymnase. L'occasion de dévoiler devant plusieurs centaines de personnes ses "31 propositions pour la France libre", dont l'une, la 27e, s'adresse directement aux internautes.

Parmi les 30 autres : la sortie de l'euro, la renégociations des traités européens, une Europe "au menu" regroupée autour de grands projets industriels, la réquisition de Total, la nationalisation d'EDF-GDF.

Abroger Hadopi, assurer la neutralité du Net

Dans la 27e de ses 31 mesures, Nicolas Dupont-Aignan propose d'"autoriser le téléchargement en abrogeant la loi Hadopi".

"La révolution numérique est une chance inouïe qu'il ne faut pas laisser passer. Il faudra donc abroger la loi Hadopi tout en rémunérant les auteurs grâce au mécanisme de la licence globale, prélevée sur les fournisseurs d'accès à Internet".

"Il faudra en outre assurer la neutralité du net afin de garantir la confidentialité des échanges et faire échec au traité liberticide ACTA afin qu'il ne soit pas transposé en droit français".

L'ACTA (Accord commercial anti-contrefaçon) est un des sujets qui enflamme régulièrement la Toile et les réseaux sociaux. Marine Le Pen s'est également attaquée mardi 17 janvier à "cet Hadopi mondial qui avance masqué et que l'Union européenne soutient".

MegaUpload : "Le chef de l'Etat tombe le masque des intérêts qu'il défend"

Dans la même veine, le candidat souverainiste n'a pas eu de mots assez durs, vendredi, pour qualifier l'approbation par de Nicolas Sarkozy de la fermeture du site de téléchargement MegaUpload.

"Dans un communiqué surréaliste authentifié par l'AFP, Nicolas Sarkozy s'est félicité très rapidement de l'opération menée par le FBI.... pour fermer le site de streaming et de téléchargement MegaUpload" , écrit Nicolas Dupont-Aignan.

"Le chef de l'Etat, poursuit-il, tombe en réalité le masque des intérêts qu'il défend, ceux des majors, et semble oublier la solution de la licence globale qui permettrait la légalisation du téléchargement tout en protégeant les auteurs... Car derrière les conditions et les circonstances de la fermeture du site américain MegaUpload se joue en réalité le futur de la liberté d'expression sur Internet. "

Le site Mega UpLoad
Le site Mega UpLoad (AFP)

30 propositions dont le vote obligatoire, la sortie de l'euro...

Parmi les 30 autres propositions qui seront dévoilées dimanche :

  • le vote blanc reconnu et le vote obligatoire pour tous,
  • la dénonciation des traités européens qui seront renégociés,
  • une Europe "à la carte" coopérant sur de grands projets (panneaux solaires du XXIe siècle, lutte contre le cancer, biotechnologies ...),
  • la sortie du commandement intégré de l'Otan,
  • la sortie de l'euro,
  • la nationalisation d'EDF-GDF,
  • le rétablissement des frontières nationales,
  • la séparation des activités de banques d'affaires et des banques de dépôt.
  • l'obligation pour les administrations d'acheter en France,
  • la réquisition de Total
  • la nationalisation d'EDF-GDF refusionnés,
  • un salaire maximum pour les entreprises dans lesquelles l'Etat a une participation "afin qu'il ne soit pas possible de gagner plus de 36 fois le SMIC quel que soit son niveau dans l'entreprise".

Invité des 4 Vérités (à revoir ici en intégrale) vendredi 20 janvier, Nicolas Dupont-Aignan a évoqué "Total, un Etat dans l'Etat".