Parlement européen: négociations verts-socialistes

Daniel Cohn-Bendit (liste Europe Ecologie)
Daniel Cohn-Bendit (liste Europe Ecologie) (© France)

Les verts européens négocient déjà avec les socialistes européens "pour essayer de faire une majorité"

Les verts européens négocient déjà avec les socialistes européens "pour essayer de faire une majorité"Les verts européens négocient déjà avec les socialistes européens "pour essayer de faire une majorité"

"Nous aurons plus de 50 sièges au Parlement européen. Nous avons déjà été une force charnière au Parlement, armée de capacité de proposition", a indiqué Daniel Cohn-Bendit sur RTL lundi matin.

Nous allons essayer et continuer dans cette direction. Nous avons déjà des négociations".

En France "l'UMP a réussi à stabiliser la droite et à écraser ce qui est à sa droite."

Le PS + Europe Ecologie dépassent l'UMP


Mais "vous devez additionner des scores. Si vous prenez le score du PS et le score d'Europe Ecologie par exemple, on fait plus que l'UMP", a ajouté M. Cohn-Bendit. Selon lui, le bon score des verts français s'explique par "le rassemblement". "L' idée de rassemblement a fonctionné (...) Je ne veux pas cacher qu'effectivement j'ai joué un rôle pour que ce rassemblement puisse se faire. J'ai été le haut-parleur de ce rassemblement", a-t-il commenté.

Interrogé sur la défaite de François Bayrou, le président du MoDem, Daniel Cohn-Bendit a répondu: "il le sait, il s'est trompé, et aussi sur son potentiel électoral. Son potentiel ce sont des électeurs qu'il a gagnés de gauche, qui étaient un peu déçus du PS, qui voulaient une politique un peu plus moderne, une politique vers l'avenir". Mais avec "sa manière de faire, de revenir sur Sarkozy. Il a ennuyé un peu avec cela car cela n'intéressait personne", a jugé M. Cohn-Bendit.

Vous êtes à nouveau en ligne