Parlement : des indemnités illégales versées aux élus ?

France 3

80 députés ou sénateurs percevraient des indemnités spéciales. Ces indemnités sont-elles toutes légales ? C'est la question que soulève une association.

Des suppléments illégaux versés à certains parlementaires de haut rang. Voilà ce que dénonce l'Association pour la démocratie directe (APDD). Depuis des années, elle se bat pour davantage de transparence dans les institutions. Dans une lettre ouverte aux présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, elle demande l'arrêt de ces versements et leurs remboursements. En plus de leurs indemnités habituelles prévues par la loi, certains députés et sénateurs perçoivent une indemnité supplémentaire de fonction décidée et votée par les bureaux des deux chambres.

Bartolone et Larcher concernés

Au total, 80 parlementaires seraient visés et la somme s'élèverait à 1,5 million d'euros par an. Premiers concernés : le président de l'Assemblée Claude Bartolone et son homologue du Sénat Gérard Larcher. Contactés, tous deux ne souhaitent pas s'exprimer pour l'instant. Pour René Dosière, député apparenté PS spécialiste de la dépense publique, les sommes perçues sont parfaitement légales. Sont également pointés du doigt les vice-présidents des deux chambres, les questeurs ou les présidents de commission. Aucun n'a encore réagi publiquement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne