Nouvelle révélation autour de DSK

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est Claude Guéant qui s’exprime ce matin dans les colonnes du Journal du Dimanche. Le ministre de l'Intérieur évoque un contrôle policier de Dominique Strauss-Kahn au Bois de Boulogne, haut-lieu de la prostitution parisienne. C'était en 2006. Des voix s'élèvent dans le camp de l'ancien patron du FMI pour dénoncer ces nouvelles révélations.

"Cela finit par être suspect ", écrit Jean-Christophe Cambadélis sur son blog. Le député PS, proche de Dominique Strauss-Kahn, s'interroge : "DSK n'est plus candidat à l'élection présidentielle, il est à terre, et le ministre de l'Intérieur en rajoute, pourquoi ?... "

Dans les colonnes du Journal du Dimanche, Claude Guéant revient sur ce contrôle il y a cinq ans. Un contrôle  de routine selon lui. Sans en évoquer les détails, il précise qu'aucune procédure n'a été ouverte. DSK n'était pas suivi, il n'est pas tombé dans un guet-apens.  "Ce n'est quand même pas la faute de la police s'il était là-bas ce soir-là " s'emporte-t-il.

Le ministre de l'Intérieur écarte à nouveau toute idée de complot pour faire tomber DSK. Une théorie alimentée cette semaine par la contre-enquête publiée par le biographe officiel de Strauss Kahn, Michel Taubmann. Un fantasme pur et simple pour Claude Guéant. Ce qui n'empêche pas Richard Malka, l'un des avocats de DSK de parler aujourd'hui d'une "exploitation politique " d'un banal contrôle de routine.

Autre réaction ce matin, celle de Jean-Jacques Urvoas, le monsieur sécurité du PS qui accuse Claude Guéant de mensonge. Il assure n'avoir reçu aucun compte-rendu administratif de ce contrôle auprès du ministère de l'Intérieur, qu'il avait contacté en mai dernier après l'affaire du Sofitel.


Vous êtes à nouveau en ligne