VIDEO. Notre-Dame-des-Landes : Valls insiste sur la nécessité de respecter les décisions de justice

LCP / FRANCE 3

Le Premier ministre répondait mercredi à l'Assemblée nationale à une question du député écologiste Sergio Coronado.

Les élus écologistes d'EELV sont mécontents du "nouveau coup de menton" du Premier ministre sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, selon Sandrine Rousseau, l'une des porte-parole du parti. Manuel Valls a en effet confirmé, mercredi 4 novembre, la volonté du gouvernement de poursuivre les travaux de construction du futur aéroport de Nantes (Loire-Atlantique), insistant sur la nécessité de respecter les décisions de justice.

"La France est un Etat de droit"

En réponse à une question du député écologiste Sergio Coronado, Manuel Valls a martelé, mercredi, devant les députés que le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes était "important pour l'économie du Grand-Ouest. Il est important bien évidemment pour les 42 000 personnes qui sont survolées par les avions décollant ou atterrissant à Nantes-Atlantique. Bientôt, 80 000 personnes seront concernées du fait de la croissance démographique de la métropole nantaise", a-t-il déclaré.

Pour Manuel Valls, "la France est un Etat de droit, les décisions de justice doivent être respectées et mises en œuvre. Il est inacceptable et inimaginable qu'une minorité d'individus ultraviolents puissent empêcher l'application des décisions de justice et aller contre l'intérêt général."

Vous êtes à nouveau en ligne