VIDEO. Notre-Dame-des-Landes : la chaîne humaine est une réussite pour les organisateurs

France 3 Pays-de-la-Loire - Jean-Marc Lalier

La préfecture de Loire-Atlantique parle de 12 000 manifestants tandis que les organisateurs ont compté "une chaîne et demie", soit 40 000 personnes.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les organisateurs de la chaîne humaine géante ont affirmé avoir réussi leur pari en réunissant suffisamment de personnes, venues de toute la France, pour boucler la chaîne, samedi 11 mai. La préfecture de Loire-Atlantique affirme que les manifestants n'étaient que 12 000 et que la chaîne n'était pas tout à fait complète, et les organisateurs estimant qu'il y avait de quoi faire "une chaîne et demie", soit 40 000 personnes. Le projet prévoit le transfert de l'actuel aéroport de Nantes, situé au sud de l'agglomération, à Notre-Dame-des-Landes, commune située à quelque 30 km au nord.

Les Verts (EELV) sont venus participer à la chaîne avec leurs principaux dirigeants. Des opposants se réclamant pour la plupart des plus de 200 comités anti Notre-Dame-des-Landes de toute la France avaient fait le déplacement en famille, en voiture ou en autocar, mais aussi en vélo pour certains Nantais, Bretons ou Vendéens.

Au terme des conclusions de trois rapports gouvernementaux sur le projet rendus à la mi-avril, le principe du transfert de l'aéroport a été réaffirmé mais il a de grandes chances d'être repoussé au-delà de la date d'inauguration prévue de 2017 du fait des modifications demandées.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne