Réouverture de la route des chicanes à NDDL : "Un premier message positif au gouvernement", réagit le maire

Jean-Paul Naud, le maire de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) le 26 juin 2016.
Jean-Paul Naud, le maire de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) le 26 juin 2016. (LOIC VENANCE / AFP)

La libération de la route annoncée par les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes à partir de lundi, est "un premier message positif", a estimé samedi sur franceinfo le maire de la commune de Loire-Atlantique, Jean-Paul Naud. 

L'annonce de la libération de "la route des chicanes" à Notre-Dame-des-Landes est "un premier message positif" envoyé "au gouvernement" a réagi samedi 20 janvier sur franceinfo le maire de la commune, Jean-Paul Naud. L'Acipa, l'association historique des opposants au projet d'aéroport, a annoncé que la départementale commencera à être libérée lundi 22 janvier.

Travaux avant réouverture

"C'est vraiment un retour à l'Etat de droit. En République, en démocratie, il n'est pas normal qu'une route départementale soit fermée pendant des années", a estimé le maire de la commune de Loire-Atlantique. Selon lui, la libération "rapide" de la D281 permet "d'éviter une évacuation forcée" des Zadistes "par les forces de gendarmerie".

Jean-Paul Naud a expliqué qu'une "phase de nettoyage" va débuter lundi et devrait durer "trois jours". Ensuite, débutera "une phase de travaux, puisqu'il va falloir boucher des trous, remettre un enrobé (…) et remettre toute la signalétique de façon à pouvoir la rouvrir à la circulation publique" a-t-il conclu.