Notre-Dame-des-Landes : une expulsion qui s'enlise ?

FRANCE 2

Les affrontements se font de plus en plus violents à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Ce mercredi 11 avril, les gendarmes ont lancé une charge massive au cœur de la ZAD contre les opposants qui sont maintenant 500.

Les forces de l'ordre ont avancé partout dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ce mercredi 11 avril. Des affrontements d'une violence inédite au troisième jour des expulsions. Les gendarmes ont d'abord mené une charge massive en plusieurs endroits. Ils ont dégagé des routes et détruit des constructions. Des huissiers les accompagnent.

Des sympathisants défendent le mode de vie des zadistes

Face aux forces de l'ordre aujourd'hui, les zadistes ont été rejoints par plusieurs dizaines de personnes. Des renforts de tous âges, des habitants de la région. Les gendarmes ont bien tenté de repousser l'arrivée de ces soutiens, mais toute la journée les tracteurs et les voitures n'ont cessé d'affluer. Ces sympathisants viennent défendre le mode de vie des occupants de la ZAD. Le gouvernement l'a promis, seules les personnes investies dans des projets agricoles peuvent rester, à condition de déclarer officiellement leur activité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne