Notre-Dame-des-Landes : une évacuation de la ZAD émaillée de heurts

France 3

La nuit est tombée sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Elle devrait être calme après les premières expulsions ce lundi 9 avril menée par la gendarmerie mobile. L’évacuation reprendra mardi matin.

La tour de guet, un symbole de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes à terre. Jusqu'à 18 heures ce lundi, les autorités ont poursuivi les premières opérations de démantèlement et en ont même fourni les images. Sur fond d'affrontements violents dans le bocage, sept personnes ont été interpellées. Un gendarme a été légèrement blessé par un projectile. La dispersion s'est faite avec des gaz lacrymogènes.

Aucun retour toléré

Squat après squat, les 2 500 gendarmes déployés ont évacué les occupants récalcitrants. Les uns après les autres, les zadistes quittent les lieux avec quelques affaires. Certains promettent qu'ils reviendront. La ferme des 100 noms a été protégée par une chaîne humaine. Les occupants qui pratiquent l'élevage refusent de partir. Une quarantaine de squats sur les 97 existants seront bien détruits. Les installations précaires sans projet agricole sont concernées. Aucun retour ne sera autorisé. Les opérations de démantèlement de la ZAD reprendront mardi matin à 6 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne