Notre-Dame-des-Landes : les zadistes peuvent-ils parler d'une seule voix ?

France 3

Bertrand Boyer se trouve en direct de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) pour faire un point sur la situation après l'annonce de la fin du projet d'aéroport.

Au lendemain de l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), quelle sera la posture des zadistes. Vont-ils dégager la route qui traverse la zone comme le demande le gouvernement ? "Une départementale qui traverse la ZAD du nord au sud sur trois kilomètres. Une voie obstruée par des squats devenus de véritables habitations installées volontairement à même la chaussée. Cette route est aujourd'hui un enjeu majeur puisque les zadistes se sont engagés à la libérer en signe de bonne volonté", explique Bertrand Boyer.

Un mouvement hétéroclite

Aucun déblaiement n'a pour l'instant débuté, mais la libre circulation a repris sur l'axe routier traversant la ZAD. "C'est une épineuse question, car le sujet divise les zadistes eux-mêmes. Un mouvement hétéroclite qui rassemble depuis les agriculteurs historiques jusqu'aux militants antisystème. Tous doivent se retrouver ce soir pour une réunion à huis clos, pour tenter d'établir une position commune. L’État joue à la fois l'apaisement et la fermeté. Ce matin le ministre de l'Intérieur a exigé que la route soit rouverte d'ici la fin de la semaine prochaine", rapporte le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne