Notre-Dame-des-Landes : le défi de Ségolène Royal

FRANCE 2

La ministre de l'Environnement s'oppose frontalement au Premier ministre sur la question de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, la présidentielle a-t-elle commencé au sein du gouvernement ?

Une nouvelle fois, Ségolène Royal défie l'autorité du Premier ministre dans le dossier de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes. Dans les colonnes du JDD, elle juge "qu'il vaut mieux arrêter les frais", en clair abandonner le projet actuel d'aéroport. Inacceptable pour Manuel Valls, lui assure depuis plusieurs semaines que les manifestants seront évacués de ce site. Lundi 17 octobre après-midi, il recadre à nouveau sa ministre.

Incompréhension au sein de la majorité

En juin dernier, les habitants de Loire-Atlantique ont dit "oui" à ce projet à plus de 55% des voix lors d'un référendum local initié par François Hollande lui-même. La position de Ségolène Royal provoque donc l'incompréhension au sein même de la majorité, à droite on estime que cela traduit une atmosphère de fin de règne. "Ceux qui veulent me museler se trompent, oui je parle c'est ma liberté et je la garderai", avait confié Ségolène Royal à Paris-Match il y a deux ans, elle a tenu parole.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne