Notre-Dame-des-Landes : la situation reste confuse sur le terrain

Thomas Paga se trouve en direct de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) pour faire le point ce vendredi 13 avril sur l'évacuation de la ZAD menée par les forces de l'ordre.

Ce vendredi 13 avril, les autorités ont l'air confiantes quant à l'issue de l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). "Sur le terrain, la situation reste très confuse. Malgré la fin des opérations annoncées par la préfecture, les affrontements se sont poursuivis toute la matinée. Juste après le départ des gendarmes, les zadistes ont érigé des barricades sur la D81 qui se retrouve bloquée", rapporte Thomas Paga en direct sur place.

700 zadistes

La préfecture choisit désormais la main tendue, donne un délai supplémentaire de dix jours aux zadistes pour déclarer leur situation agricole. "Quant à eux, ils restent très déterminés. Ils étaient 150 au début de la semaine. Ils sont désormais, selon les gendarmes, 700. D'ailleurs ils ne renoncent pas. Les occupants appellent à venir manifester demain à Nantes toute la journée et à venir reconstruire ce qui a été détruit. Le rendez-vous est pris pour dimanche", explique le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne