Notre Dame-des-Landes : l'évacuation de la ZAD est imminente

France 3

L'évacuation de la ZAD de Notre Dame-des-Landes est proche ce dimanche 8 avril. 2 500 gendarmes mobiles sont mobilisés pour déloger les occupants qui n'ont pas régularisé leur situation.

Dans la guerre que s'apprêtent à mener les zadistes de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), une colonne de tracteurs sillonne le bocage. Gilles a fait 30 km depuis sa ferme pour venir s'opposer aux expulsions. "Il n'y a personne à expulser ici. Tout le monde a défendu les terres pour qu'elles redeviennent agricoles". Il participe à la défense d'un des 70 lieux de vie de la ZAD.

"Un monde pourri"

Certains occupants des lieux ignorent toujours s'ils font partie de la centaine de personnes que les forces de l'ordre veulent expulser. "C'est mon lieu de vie", explique Greg Minday, agriculteur zadiste. "C'est le lieu de vie de pas mal de monde qui a tout construit ici (...) et on le défendra avec d'autant plus de cœur".

Certains se préparent déjà à une lutte acharnée avec les forces de l'ordre. "On va laisser à nos enfants et petits-enfants un monde pourri. Ce qu'il se passe sur la ZAD, c'est que ce qu'il s'est construit depuis des années dessus, ça représente d'autres modes de fonctionnement, d'autres alternatives", explique Geneviève Coiffard, militante ATTAC de 71 ans. Ce dimanche soir, le bocage de la ZAD bruisse de préparatifs à l'approche de l'intervention des forces de l'ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne