Notre-Dame-des-Landes : journée portes ouvertes chez les opposants

FRANCE 3

Trois médiateurs nommés par le gouvernement ont cinq mois pour trouver une issue au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Ce samedi 8 et dimanche 9 juillet, les opposants au projet organisent sur place des journées portes ouvertes, dans une ambiance plus détendue que d'habitude.

En lisière de la ZAD (zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le terrain a pris des allures de kermesse militante. Comme chaque année, les opposants au projet d'aéroport y ont dressé stands et chapiteaux, rassemblés pour évoquer l'avenir d'un dossier épineux toujours enlisé. Les participants affichent une certaine sérénité cette année.

Trois médiateurs nommés par Matignon

À Notre-Dame-des-Landes, la perspective d'une intervention policière imminente pour déloger les centaines de zadistes encore présents semble s'éloigner. Car le gouvernement d'Emmanuel Macron prend son temps pour décider de l'avenir du dossier. Début juin, Matignon a nommé trois médiateurs pour étudier le dossier en profondeur. Leurs conclusions rendues le 1er décembre prochain permettront au gouvernement de trancher.

Vous êtes à nouveau en ligne