Notre-Dame-des-Landes : affrontements entre Ségolène Royal et Manuel Valls

FRANCE 2

La question de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes provoque des remous au sein du gouvernement notamment entre la ministre de l'Écologie et le Premier ministre.

Dans les colonnes du JDD de ce dimanche 16 octobre, Ségolène Royal estimait qu'il "valait mieux arrêter les frais", à propos de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Manuel Valls l'a recadrée ce lundi 17 octobre. Nathalie Saint-Cricq revient sur les dessous politiques de cette affaire : "Les dessous, ils sont transparents. D'abord Manuel Valls et Ségolène Royal se détestent on le sait tous, mais la vraie raison c'est que si François Hollande renonce à être candidat à la présidentielle dans la seconde qui suit Manuel Valls se présente", dit-elle.

Choc d'ambition

La journaliste de France 2 poursuit en expliquant qu'au contraire "Ségolène Royal pense que c'est elle qui est la plus légitime pour y aller. Alors cet affrontement c'est juste un choc d'ambition. En clair Ségolène Royal ne voit pas au nom de quoi elle abdiquerait face au Premier ministre, elle que l'on surnomme au gouvernement, et elle adore ça, la vice-présidente".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne