L'évacuation de Notre-Dame-des-Landes s'enlise

France 2

Cela fait trois jours que l'opération de démantèlement a commencé, avec des occupants qui résistent.

Vue de loin, l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) semble s'enliser, au point que la gendarmerie a effectué une opération de communication ce mercredi 11 avril, au troisième jour des opérations. Les autorités veulent montrer que le démantèlement suit son cours, maison par maison, après sécurisation des lieux et intervention des huissiers.

"On va les garder tranquillement"

Autre discours côté zadistes, qui assurent que l'opération s'enlise. "Ils ne sont pas prêts d'avancer", assure un occupant de la zone, cagoule sur le visage. "Ils sont empêtrés dans la boue, même les blindés arrivent à s'embourber. On va les garder tranquillement", conclut-il.  Un discours qui peut être corroborer par l'arrivée de soutiens externes, venus manifester leur soutiens aux occupants de la zone. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne