L'État annonce la reprise des travaux à Notre-Dame-des-Landes

FRANCE 2

Le chantier était suspendu depuis 2012. Les opposants à la construction de ce futur aéroport sont furieux.

La préfecture de Loire-Atlantique confirme qu'elle prévoit le débroussaillage pour desservir le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Une annonce qui relance la colère des opposants installés sur place. "Pour nous, c'est comme une trahison de la parole du gouvernement. C'est effectivement un passage en force. On espère bien qu'il va revenir à la raison", dénonce Camille du collectif des habitants de la zone à défendre.
Cet agriculteur a sa ferme sur le tracé de la future piste d'atterrissage. "La surprise est que ce soit avant la COP21. La France veut être exemplaire pour la COP21, elle est en train de bétonner 500 hectares de terres agricoles en zones humides", remarque Sylvian Fresneau, agriculteur.

Occupation dans les ZAD

Les politiques réagissent aussi. Jean-Luc Mélenchon a twitté : "Reprise des travaux à NDDL. Hollande pas recyclable en écolo. Heureusement qu'il est biodégradable". L'aéroport de Notre-Dame-des-landes, initié en 2008, devait être inauguré en 2017. Les recours juridiques et l'occupation du terrain ont retardé les travaux. Les opposants sont barricadés dans la Zone à défendre (ZAD). En février 2014, une manifestation avait dégénéré dans la violence à Nantes. Les opposants préviennent qu'ils viendront en vélo le 21 novembre pour se rendre jusqu'à Paris à l'occasion de la COP21.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne