Nicolas Sarkozy invité à la fête de la violette

FRANCE 3

Pour le rassemblement annuel du courant le plus conservateur des Republicains, l'ancien chef de l'État s'est montré sévère contre le gouvernement grec.

Samedi 4 juillet, Nicolas Sarkozy est venu sur les terres du courant de la "droite forte" lors de la fête de la violette qui se tenait dans le Loir-et-Cher. L'ancien chef de l'État a consacré une grande partie de son discours à la Grèce et au référendum à venir. Il critique l'attitude d'Alexis Tsipras, s'en prend à la gestion de la crise par François Hollande, qui met selon lui à mal la relation franco-allemande.

Des militants conquis

Il lance ensuite un avertissement à ses adversaires des futures primaires. Les militants sont conquis et n'hésitent pas une seconde entre Nicolas Sarkozy et son rival Alain Juppé. "Il incarne la droite forte que l'on souhaite pour le pays. Alain Juppé c'est plus la droite centriste", témoigne une femme au micro de France 3.
Officiellement, Les Républicains ne sont pas encore en campagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne