"Nicolas, reviens !" Quand les militants UMP supplient Sarkozy

A la première Fête de la violette, les militants UMP n'avaient qu'un seul nom à la bouche : celui de l'ancien chef de l'Etat. 

C'était la première "Fête de la violette". La première "Fête des sarkozystes", surtout. Quelque 1 500 personnes ont participé au rassemblement de la Droite forte, organisé à l'initiative des fervents sarkozystes Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, samedi 6 juillet à La Ferté-Imbault (Loir-et-Cher)

Grand absent, Nicolas Sarkozy était dans tous les esprits.Tout au long de la journée, le nom de l'ancien chef de l'Etat a été ovationné avec une ferveur toute particulière, deux jours après le coup dur de l'invalidation de ses comptes de campagne par le Conseil constitutionnel. Dans le parc d'un château du XIXe siècle, des dizaines de militants ont ainsi arboré des tee-shirts, affiches, drapeaux, autocollants et autres sacs à l'effigie de l'ancien chef de l'Etat.

18
Un tract distribué à la Fête de la violette, organisée par la Droite forte, le 6 juillet 2013 à La Ferté-Imbault (Loir-et-Cher). BASTIEN HUGUES / FRANCETV INFO
28
Edmond, un militant UMP, déplore "la chasse à l'homme" dont Nicolas Sarkozy fait l'objet, selon lui. Une pile de l'hebdomadaire "Valeurs actuelles" est en vente sur place. BASTIEN HUGUES / FRANCETV INFO
38
"Sarko faut pas lâcher ! On doit gagner !", clame ce drapeau, rappelant le slogan "On lâche rien" de la Manif pour tous. BASTIEN HUGUES / FRANCETV INFO
48
Annie, militante UMP, est venue de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), pour appeler plus que tout au retour en politique de l'ancien président.  BASTIEN HUGUES / FRANCETV INFO
58
Broches, trousses brodées, coques de portables à la boutique de la Fête de la violette. BASTIEN HUGUES / FRANCETV INFO
68
Certains militants UMP sont venus avec leur propre tee-shirt à l'effigie de Nicolas Sarkozy. ALAIN JOCARD / AFP
78
Les militants peuvent jouer au "chamboule-tout sarkozyste". Objectif : faire tomber un maximum de ministres du gouvernement Ayrault. GUILLAUME SOUVANT / SIPA
88
Les fondateurs de la Droite forte, Geoffroy Didier et Guillaume Peltier, le président de l'UMP, Jean-François Copé, le député Bruno Le Maire et le député européen Brice Hortefeux, ont longuement fait applaudir Nicolas Sarkozy. MAXPPP
Vous êtes à nouveau en ligne