VIDEO. Le Conseil de défense écologique est "une bonne idée" et "ça peut servir", dit Nicolas Hulot à "20h30 le dimanche"

L’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire estime que "la majorité des ministres sont concernés par la transition écologique, énergétique et climatique". Et qu’il ne faut pas attendre pour "démarrer l’action"… Extrait du magazine "20h30 le dimanche" du 28 avril 2019.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Tant qu’on n’aura pas une approche intégrale et holistique, tant qu’on sous-traitera une mutation sociétale à un seul ministre, à un seul parti ou à quelques acteurs dans la société, c’est un leurre de penser qu’on va y arriver", estime Nicolas Hulot qui était sur le plateau du magazine "20h30 le dimanche" (replay) le 28 avril 2019.

"Et le Conseil de défense écologique ?", lui demande Laurent Delahousse. "Ça, c’est une bonne idée. Chaque mercredi avant le Conseil des ministres, vous avez un conseil de Défense avec les ministres concernés par la Défense. Mais la majorité des ministres sont concernés par la transition écologique, énergétique et climatique", répond-il.

"On est en 2019 et on sait déjà ce qu’il faut faire"

Ce n’est donc pas un énième comité Théodule ? "Ah non, ça, ça peut servir, mais il ne faut pas attendre ces nouvelles instances et ce nouveau comité pour fixer les objectifs et pour démarrer l’action. On est en 2019 et on sait déjà ce qu’il faut faire", affirme l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire (2017-2018).   

"La seule chose, c’est le suivi. Parce qu'on a une certaine tendance à se débarrasser des sujets en faisant des plans, et puis on attend deux ou trois ans pour s’apercevoir qu’on n’a pas les moyens et qu’on n’a pas suivi les objectifs", précise Nicolas Hulot. La création du Comité de défense écologique a été annoncée lors de la conférence de presse du président de la République Emmanuel Macron le jeudi 25 avril 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne