Pyrénées : Nicolas Hulot veut réintroduire deux ours femelles

France 3

Nicolas Hulot a annoncé sa décision de réintroduire deux ourses dans les Pyrénées Atlantiques. Il estime qu'il y a urgence à sauver cette espèce menacée.

Les deux derniers ours qui vivent dans les Pyrénées-Atlantiques, Néré et Cannellito, seraient plutôt pour cette arrivée de deux femelles, la seule solution pour préserver l'espèce selon Nicolas Hulot. "On ne peut pas donner de grandes leçons aux pays qui ont sur leur territoire d'emblématiques animaux sauvages menacés de disparition si l'on hésite nous-mêmes à protéger les espèces qui sont en danger en France", a déclaré le ministre de la Transition écologique et solidaire.

84% des Français favorables au maintien de l'ours dans les Pyrénées

Dans la montagne, cette décision n'est pas appréciée par les bergers qui veulent protéger leurs troupeaux. Cet éleveur implanté en Ariège a perdu l'été dernier 25 brebis. Alors cette annonce faite par le ministre est pour lui incompréhensible. "Ce choix est quand même étonnant, c'est un choix qui je pense va déclencher la guerre dans les montagnes, sachant que la situation est tendue, et l'était déjà l'été dernier", estime Rémi Denjean, éleveur et porte-parole de l'ASPAP. Depuis des mois dans les alpages, les attaques se multiplient. La colère gronde, et les éleveurs sont prêts à tout. De cinq individus en 1995, la population de plantigrades en France est passée à 39. Deux ours supplémentaires dès l'automne prochain, la décision est saluée par les associations de défense de l'animal. Selon un récent sondage, 84% des Français sont favorables au maintien de l'ours dans les Pyrénées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne