VIDEO. Subventions aux associations : quand Laurent Wauquiez se défend d’aller à la pêche aux voix

Pièces à conviction

Si certaines associations peinent à obtenir des subventions, ce n’est pas le cas des chasseurs en Auvergne. L'an dernier, le conseil régional présidé par Laurent Wauquiez leur a accordé près de 3 millions d'euros sur trois ans. Une aubaine. "Pièces à conviction" a voulu savoir pourquoi. Extrait.

C’est un véritable cadeau : des associations de chasseurs qui ne sont pas dans le besoin ont reçu 3 millions d'euros sur trois ans, soit un 1 million chaque année. Et l'homme qui leur a fait ce don, c'est Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Sur ce territoire, les chasseurs représentent plus de 120 000 voix potentielles. "Pièces à conviction" s'est demandé si Laurent Wauquiez a tenté de les convaincre de voter pour lui… à coup de subventions.

Le journaliste du magazine lui a donc posé la question à la sortie d'un meeting de campagne pour la présidence du parti Les Républicains. "Est-ce que vous n'avez pas l'impression d'être allé à la pêche aux votes avec le courrier que vous avez envoyé il y a quelques semaines avant les régionales ?" La réponse de Laurent Wauquiez fuse. Elle est sans appel : "Je ne comprends même pas votre question. Vous êtes étonnant. J'ai écrit à des gens qui étaient des habitants de nos communes. Vous n'allez pas m'en parler, de ça. J'ai écrit à des gens qui étaient des associations sportives, vous ne m'en parlez pas ! J 'ai écrit à des agriculteurs, vous ne m'en parlez pas […]. Je pense que de la même manière que des agriculteurs, que des pêcheurs, des bénévoles dans des associations, les chasseurs participent à ce qu’est notre pays."

Calcul électoral ?

Le journaliste de "Pièces à conviction" insiste : "Ce n'était pas un calcul électoral de votre part ?" Laurent Wauquiez balaie la question d'un revers de main : "Quand vous vous présentez à une élection, évidemment que vous sollicitez la confiance de vos compatriotes. Et vous quand vous faites une émission, j'espère que vous espérez avoir des auditeurs. Moi, quand je me présente à une élection, j'espère que les gens vont me faire confiance et j'essaie de leur expliquer ce que je vais faire. Vous, vous appelez ça la pêche aux votes parce que vous êtes méprisant et parce que dès qu'un politique s'adresse aux gens, vous aimez les insulter. Moi, j'appelle ça expliquer ce que l'on veut faire."

Extrait de "Elus et associations : les liaisons dangereuses", une enquête de "Pièces à conviction", diffusée mercredi 29 novembre à 23h30 sur France 3.

Vous êtes à nouveau en ligne