Quelles sont les conditions pour être candidat à la présidentielle ?

Casier judiciaire, âge, signatures : si vous voulez y aller à la place de François Fillon voici les conditions pour être candidat à l’élection présidentielle.

Si comme Iznogoud « vous voulez être calife à la place du calife », sachez qu’il y a quelques conditions à remplir pour pouvoir être candidat à l’élection présidentielle. Il faut tout d’abord avoir la nationalité française, être électeur, ne pas être placé sous tutelle ou sous curatelle et avoir 18 ans révolus.

Il faut ensuite recueillir les signatures de 500 élus validées par le Conseil constitutionnel. Elles doivent provenir d'au moins 30 départements et 10 % des parrainages maximum  peuvent venir d'un même département. L'objectif de cette mesure est d'éviter la nomination d'un candidat défendant des intérêts purement locaux.

Enfin une question se pose tout particulièrement cette année : celle du casier judiciaire.  Un candidat doit ne pas être privé de ses droits d’éligibilité par une décision de justice et faire preuve de « dignité morale », sans que cette notion ne soit précisément définie.

Mais ça pourrait changer. L’assemblée nationale a adopté début février une proposition de loi pour interdire aux candidats condamnés de se présenter à une élection. Si un casier judiciaire vierge n'est pas exigé, il faudra l’absence d’infractions criminelles, de délits d'ordre sexuel, de manquements au devoir de probité, de fraudes électorales et de fraude fiscale. 

Il faudra maintenant attendre la prochaine législature, l’été prochain, pour que le texte soit voté au Sénat. Si la prochaine majorité le permet.

Vous êtes à nouveau en ligne