La permanence du député LREM du Cher Loïc Kervran a été taguée à Bourges

La permanence du député LREM Loïc Kervran à Bourges (Cher) a été dégradée le 12 août 2019. 
La permanence du député LREM Loïc Kervran à Bourges (Cher) a été dégradée le 12 août 2019.  (CAPTURE TWITTER / LOIC KERVRAN)

"Je continuerai à voter (ou à ne pas voter comme pour le Ceta), en conscience, chaque texte", a réagi le député sur Twitter. 

Les semaines se suivent et se ressemblent pour les députés LREM dont les permanences sont prises pour cibles depuis début juillet. Cette fois, c'est Loïc Kervran, député La République en marche de la 3e circonscription du Cher, qui a découvert sa permanence de Bourges taguée, lundi 12 août. Les inscriptions "GJ", "justice" et "C'est ta faute" ont été inscrites en rouge sur la porte du local, peut-on voir sur les photos postées par l'élu sur les réseaux sociaux.

Le député a annoncé avoir porté plainte. Dans un tweet posté dans la foulée, il a écrit : "Aux auteurs, je dis que leur acte ne changera en rien ma détermination : je continuerai à voter (ou à ne pas voter comme pour le Ceta), en conscience, chaque texte. Je continuerai également la posture de dialogue et de respect qui a toujours été la mienne."

Plus d'une quinzaine de permanences de députés LREM ont été vandalisées ces dernières semaines, la plupart du temps pour protester contre la ratification par l'Assemblée nationale du traité Ceta. Loïc Kervran s'était lui abstenu lors de ce vote, fin juillet.

Vous êtes à nouveau en ligne