Permanences parlementaires

Les députés disposent de permanences parlementaires dans lesquelles ils peuvent recevoir du public ou la presse dans leur circonscription. Si certains louent un local pendant la durée de leur mandat, d'autres préfèrent opter pour l'achat d'un bien qui entre alors dans leur patrimoine personnel. 

Pour ce faire, nombreux sont ceux qui ont choisi d'utiliser leur indemnité parlementaire pour rembourser leurs prêts immobiliers. Cette utilisation de fonds publics pour l'acquisition d'un bien privé a été interdite en 2015. Avant cette date, elle était largement répandue. Et elle fait désormais l'objet d'une plainte. Une association anti-corruption a porté plainte, mercredi 22 novembre 2017, contre l'ancien député du Finistère Jean-Jacques Urvoas qui a mis en vente sa permanence parlementaire acquise via son IRFM. 
plus