VIDEO. Moralisation de la vie publique : "Il ne faut pas que cela devienne de l'inquisition" prévient Laurent Fabius

Invité de franceinfo, vendredi, le président du Conseil consititutionnel, Laurent Fabius, a précisé que "ce sera au Parlement de trouver l'équilibre".

Interrogé vendredi 2 juin sur franceinfo sur le projet de projet de loi sur la moralisation de la vie publique, présenté jeudi par François Bayrou, le président du Conseil consititutionnel Laurent Fabius "n'a pas été trop précis" pour respecter son devoir de réserve. Il a quand même souhaité implicitement que cette réforme n'aille pas trop loin.

"Tout ce qui est favorable à la transparence, à honnêteté, à l'intégrité va dans le bon sens" a réagi Laurent Fabius ce vendredi sur franceinfo. "En même temps, il ne faut pas non plus que cela devienne de l'inquisition. Ou que que cela ait comme conséquence que certaines personnes compétentes ne puissent pas traiter un sujet qu'elles connaissent ou que cela détourne de la vocation politique des personnes de qualité. Ce sera au Parlement de trouver l'équilibre".

Vous êtes à nouveau en ligne