Moralisation de la vie politique

Après le scandale de l'affaire Cahuzac qui a conduit le ministre du Budget socialiste à la démission après une accusation de fraude fiscale, le président François Hollande a décidé de mettre en place une loi de moralisation de la vie politique. Dorénavant, tous les responsables politiques ont l'obligation de déclarer publiquement leur patrimoine. Ils ne peuvent cumuler des fonctions politiques de premier ordre avec une profession risquant de faire apparaître des conflits d'intérêts. De plus, de nouveaux moyens d'enquête ont été accordés aux enquêteurs du fisc pour lutter contre la fraude fiscale.
plus
Delphine Batho, ex-ministre de l’Écologie, députée et présidente de Génération écologie, le 22 juillet 2019.

VIDEO. Les dîners de Rugy "professionnels" selon l'Assemblée nationale : "Les enquêtes internes ne sont pas crédibles", estime Delphine Batho

François de Rugy, le 29 mai 2019 au palais de l\'Elysée.

Affaire Rugy : entre morale et politique

François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, au Salon de l\'agriculture à Paris, le 26 février 2019.

Affaire de Rugy : l'ex-ministre peut-il être blanchi ?

François de Rugy, le 11 juillet 2019.

Affaire de Rugy : les dîners étaient bien professionnels, conclut l'enquête de l'Assemblée

François de Rugy, le 14 juillet 2019.

Affaire de Rugy : l'enquête conclut à des dîners "professionnels"

François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, lors du défilé du 14-Juillet, à Paris, le 14 juillet 2019.

Dîners polémiques de François de Rugy : les résultats de l'enquête de l'Assemblée seront rendus publics la semaine prochaine

Photo d\'illustration.

Comment rendre plus transparents le gouvernement et le Parlement : les propositions de l'Observatoire de l'éthique publique

Elisabeth Borne et François de Rugy lors de la passation de pouvoir, au ministère de l\'Ecologie, à Paris, le 17 juillet 2019. 

Gouvernement : pourquoi Emmanuel Macron a-t-il nommé Élisabeth Borne si rapidement ?

L\'ancien ministre de la Transition écologique François de Rugy lors de la passation de pouvoir avec Elisabeth Borne, mercredi 17 juillet à Paris.

François de Rugy : "Une vie d'engagement ne se résume pas à quelques images"

François de Rugy, le 11 juillet 2019 à Niort (Deux-Sèvres).

François de Rugy : un discours et une passation de pouvoir teintés d'amertume

François de Rugy pendant sa passation avec Elisabeth Borne (à droite), au ministère de la Transition écologique, le 17 juillet 2019. 

Pour Nathalie Saint-Cricq : "Avec Élisabeth Borne, c'est du sérieux"

François de Rugy pendant sa passation avec Elisabeth Borne (à droite), au ministère de la Transition écologique, mardi 17 juillet 2019. 

François de Rugy : un remplacement express

Elisabeth Borne, nommée ministre de la Transition écologique en remplacement de François de Rugy, quitte l\'Elysée après un Conseil des ministres, le 12 juin 2019.

Gouvernement : le choix de la tranquillité avec Élisabeth Borne à l'Écologie

François de Rugy, le 11 juillet 2019 à Niort (Deux-Sèvres).

Les frais de mandat parlementaire et le financement d'un parti : ce qui est légal et ce qui ne l'est pas

Louis Aliot, député du Rassemblement national.

"François de Rugy paye l’addition pour tout le monde", selon le député RN Louis Aliot

Le député du Nord, Adrien Quatennens, invité politique de franceinfo le 17 juillet 2019.

VIDEO. Frais de mandat : "François de Rugy a été celui qui nous a le plus prodigué de conseils de vertu et d'exemplarité", rappelle Adrien Quatennens

En 2017, François de Rugy représentait LREM dans la 1e circonscription de Loire-Atlantique.

"Un beau gâchis, révoltant"... Dans la circonscription de François de Rugy, l'affaire a du mal à passer

Marie-Christine Dalloz, députée Les Républicains du Jura, était l\'invitée de franceinfo mercredi 17 juillet 2019.

Pratiques fiscales de François de Rugy : "Le beurre, l'argent du beurre, le fil à couper le beurre... et la crémière", ironise une députée LR

François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire, à Niort (Deux-Sèvres), le 11 juillet 2019.

François de Rugy : une semaine dans la tourmente

François de Rugy lors d\'un meeting de campagne pour les européennes, à Paris, le 24 mai 2019.

Affaire Rugy : sa démission était-elle spontanée ?

Le logo du média d\'investigation Mediapart.

François de Rugy : une démission avant de nouvelles révélations de Mediapart

François de Rugy, le 11 juillet 2019.

Démission de François de Rugy : une décision inéluctable ?

Le logo du site de Mediapart, le 28 décembre 2016.

Affaire Rugy : une semaine de révélations

François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, arrivant à l\'Elysée pour assister à une conférence de presse d\'Emmanuel Macron, le 25 avril 2019.

Affaire Rugy : le ministre a choisi de démissionner

François et Séverine de Rugy, au 34e dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France, au Carrousel du Louvre à Paris, le 20 février 2019.

Affaire Rugy : les dîners de François de Rugy étaient-ils illégaux ?

François de Rugy à Niort (Deux-Sèvres), le 11 juillet 2019. 

VIDEO. Affaire Rugy : à quels frais de représentation les élus ont-ils droit ?

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, le 10 juillet 2019, à Paris. 

Comment Matignon et l'Assemblée nationale vont enquêter sur les affaires de François de Rugy ?

François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire, à Niort (Deux-Sèvres), le 11 juillet 2019.

Affaire de Rugy : quelles sont les règles en matière de dépenses ?

Le ministre de la Transition écologie et solidaire, François de Rugy, le 11 juillet 2019 à Niort (Deux-Sèvres).

François de Rugy : le ministre placé sous surveillance

Nicole Klein, alors préfète de Loire-Atlantique, à Matignon le 25 avril 2018.

Affaire de Rugy : sa directrice de cabinet limogée

1234567891014

Vous êtes à nouveau en ligne