Moralisation de la vie politique

Après le scandale de l'affaire Cahuzac qui a conduit le ministre du Budget socialiste à la démission après une accusation de fraude fiscale, le président François Hollande a décidé de mettre en place une loi de moralisation de la vie politique. Dorénavant, tous les responsables politiques ont l'obligation de déclarer publiquement leur patrimoine. Ils ne peuvent cumuler des fonctions politiques de premier ordre avec une profession risquant de faire apparaître des conflits d'intérêts. De plus, de nouveaux moyens d'enquête ont été accordés aux enquêteurs du fisc pour lutter contre la fraude fiscale.
plus
Richard Ferrand, le président de l\'Assemblée nationale, arrive dans l\'Hémicyle pour la session de questions au gouvernement, le 4 juin 2019.

Soutien, embarras ou appel à la démission : la classe politique divisée sur le cas Richard Ferrand

Plusieurs permamences parlementaires ont été vandalisées ces dernières semaines, comme celle du député LREM du Vaucluse Adrien Morenas.

Val-d'Oise : les permanences de deux députés LREM à nouveau dégradées

La permanence d\'Adrien Morenas à Carpentras (Vaucluse) a été à nouveau vandalisée, dans la nuit de dimanche à lundi 19 août 2019. 

Carpentras : la permanence d'un député LREM à nouveau vandalisée

Gilles Le Gendre, le 29 avril 2019 à Paris

Permanences de députés dégradées : le président du groupe LREM à l'Assemblée dénonce le "silence assourdissant des oppositions"

La permanence du député LREM Loïc Kervran à Bourges (Cher) a été dégradée le 12 août 2019. 

La permanence du député LREM du Cher Loïc Kervran a été taguée à Bourges

Patricia Gallerneau, le 17 octobre 2018 à l\'Assemblée nationale à Paris

Vendée : un mois après la mort de la députée Patricia Gallerneau, sa permanence a été taguée

Des maires au 100e Congrès des maires de France, le 21 novembre 2017 à Paris

Une majorité de Français ont une "bonne opinion" de leurs maires, selon un sondage

Patrick Kanner, le 17 juillet 2019 à Paris

Désamour des Français envers les parlementaires : Patrick Kanner regrette "une forme de schizophrénie chez nos concitoyens"

Un homme a été interpellé dans la nuit du 4 au 5 août, alors qu\'il était en train de taguer une palissade près de l\'Assemblée nationale.

Un "gilet jaune" interpellé après des tags près de l'Assemblée nationale et sur la permanence d'un député

Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis, mardi 30 juillet sur franceinfo.

VIDEO. Les agriculteurs qui s'en sont pris à des permanences de députés LREM "ne sont pas des délinquants" affirme Alexis Corbière

Pierre-Olivier Sur, avocat de François de Rugy, était l\'invité de franceinfo mercredi 24 juillet 2019.

VIDEO. Affaire Rugy : "Pourquoi cet acharnement ?", interroge l'avocat de l'ex-ministre

François de Rugy sur le plateau du 20h de France 2, le 23 juillet 2019.

Affaire Rugy : "Ce ne sont pas nos révélations qui ruinent la République, mais les pratiques qu’elles dévoilent", réagit une journaliste à Mediapart

L\'ex ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy le 11 juillet 2019.

Affaire François de Rugy : ce que disent les rapports d'enquêtes

François de Rugy, le 11 juillet 2019.

François de Rugy sur le plateau du 20 Heures : "Je me présente devant vous, ce soir, en homme blanchi"

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy (gauche), et le Premier ministre Edouard Philippe, à l\'Elysée, à Paris, le 23 mai 2019.

Dépenses des ministres : faut-il plus les encadrer ?

Delphine Batho, ex-ministre de l’Écologie, députée et présidente de Génération écologie, le 22 juillet 2019.

VIDEO. Les dîners de Rugy "professionnels" selon l'Assemblée nationale : "Les enquêtes internes ne sont pas crédibles", estime Delphine Batho

François de Rugy, le 29 mai 2019 au palais de l\'Elysée.

Affaire Rugy : entre morale et politique

François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, au Salon de l\'agriculture à Paris, le 26 février 2019.

Affaire de Rugy : l'ex-ministre peut-il être blanchi ?

François de Rugy, le 11 juillet 2019.

Affaire de Rugy : les dîners étaient bien professionnels, conclut l'enquête de l'Assemblée

François de Rugy, le 14 juillet 2019.

Affaire de Rugy : l'enquête conclut à des dîners "professionnels"

François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, lors du défilé du 14-Juillet, à Paris, le 14 juillet 2019.

Dîners polémiques de François de Rugy : les résultats de l'enquête de l'Assemblée seront rendus publics la semaine prochaine

Photo d\'illustration.

Comment rendre plus transparents le gouvernement et le Parlement : les propositions de l'Observatoire de l'éthique publique

Elisabeth Borne et François de Rugy lors de la passation de pouvoir, au ministère de l\'Ecologie, à Paris, le 17 juillet 2019. 

Gouvernement : pourquoi Emmanuel Macron a-t-il nommé Élisabeth Borne si rapidement ?

L\'ancien ministre de la Transition écologique François de Rugy lors de la passation de pouvoir avec Elisabeth Borne, mercredi 17 juillet à Paris.

François de Rugy : "Une vie d'engagement ne se résume pas à quelques images"

François de Rugy, le 11 juillet 2019 à Niort (Deux-Sèvres).

François de Rugy : un discours et une passation de pouvoir teintés d'amertume

François de Rugy pendant sa passation avec Elisabeth Borne (à droite), au ministère de la Transition écologique, le 17 juillet 2019. 

Pour Nathalie Saint-Cricq : "Avec Élisabeth Borne, c'est du sérieux"

François de Rugy pendant sa passation avec Elisabeth Borne (à droite), au ministère de la Transition écologique, mardi 17 juillet 2019. 

François de Rugy : un remplacement express

Elisabeth Borne, nommée ministre de la Transition écologique en remplacement de François de Rugy, quitte l\'Elysée après un Conseil des ministres, le 12 juin 2019.

Gouvernement : le choix de la tranquillité avec Élisabeth Borne à l'Écologie

François de Rugy, le 11 juillet 2019 à Niort (Deux-Sèvres).

Les frais de mandat parlementaire et le financement d'un parti : ce qui est légal et ce qui ne l'est pas

Louis Aliot, député du Rassemblement national.

"François de Rugy paye l’addition pour tout le monde", selon le député RN Louis Aliot

1234567891015

Vous êtes à nouveau en ligne